Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, le véhicule de MHD était sur les lieux mais il reste à déterminer l'implication du rappeur

Oui, le véhicule de MHD était sur les lieux mais il reste à déterminer l'implication du rappeur

La réponse est :
Paru le mercredi, 23 janvier 2019 03:17

Il se dit que son véhicule était sur les lieux d'une violente querelle qui s’est soldée par la mort d’un jeune camerounais. Vrai ?

La nouvelle de la garde à vue du Rappeur français  MHD, le 15 janvier 2019, au 2e district de police judiciaire ; puis de sa mise en examen par un juge d’instruction 2 jours après et de sa détention provisoire, fait  jaser sur les réseaux sociaux.  Il se dit que Mohamed Sylla de son vrai nom, est mis en cause dans une affaire de rixe en bande qui a débouché sur la  mort  en France d’un jeune homme de 23 ans, originaire du Cameroun.

Si le juge en charge  du dossier après l’interrogatoire de comparution a estimé qu’il y a suffisamment d'indices pour que le rappeur soit mis en examen pour « homicide volontaire », cette mise en examen ne constitue toutefois pas un jugement.

Pendant la période de l’instruction de l’enquête, durant laquelle le magistrat rassemble des preuves, MHD bénéficie de la «  présomption d’innocence ».  C’est la fin de cette instruction qui débouchera soit sur une mise en un jugement, soit sur un non-lieu au cas où les charges contre le rappeur s’avèreraient insuffisantes. 

Les faits rapportés dans cette affaire d’homicide se déroulent le 6 juillet 2018 aux environs de 3 heures du matin ; ce jour-là, Loïc Kamtchouang, un jeune sans abri (d’après d’anciens voisins) est agressé, frappé violemment à coups de poings, de pieds, de crosse d’arme de poing et blessé grièvement avec une arme blanche par une dizaine d’individus, à l’angle de la rue Saint-Maur dans le 10e arrondissement de Paris.

Après son forfait, la bande prend la fuite à pied et en voiture en le laissant pour mort. Le jeune homme décède des suites de ses blessures.

Mise en cause de MHD

Dans cette sombre histoire d’homicide en bande,  c’est la voiture dans laquelle les assaillants du jeune Loïc prennent la fuite qui va mettre en cause le rappeur MHD. Le véhicule en question, d’après le journal Le Parisien, une berline Mercedes de location  immatriculée en Allemagne qui est retrouvée calcinée des jours après, est identifiée après les recherches, les témoignages et l’exploitation de vidéos comme enregistrée au nom de Mohammed Sylla.

 Si le rappeur a été mis en examen, une source proche du dossier  d’instruction confie au Parisien qu’il reste à déterminer quel a été son rôle dans cet homicide. Si sa présence sur les lieux est avérée et qu’il passe en jugement, MHD encourt une peine de trente ans de réclusion criminelle (conf. Article 221-1_Code pénal français).

R.S

Dernière modification le mercredi, 23 janvier 2019 06:56
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants