Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le producteur de Reniss réclamerait des droits d’auteur sur la nouvelle campagne d’Orange

Le producteur de Reniss réclamerait des droits d’auteur sur la nouvelle campagne d’Orange

Paru le samedi, 25 février 2017 09:58

Il semble que Jovi Le monstre exige que l’entreprise le dédommage pour l’usage de l’expression « dans la sauce ». Vrai ?

C’est sur Twitter que Jovi le Monstre, producteur de Reniss, a choisi de livrer bataille à l’entreprise de téléphonie Orange Cameroun. A coup de Tweets largement repris et commentés, le jeune rappeur somme Orange Cameroun de reverser des dividendes à son label « New Bell Music » pour avoir utilisé la phrase «…dans la sauce ».

233 la sauce2

 

Jovi et son équipe se réclament auteur de ce concept starisé par la chanson « La sauce » de leur artiste, Reniss. Des mots devenus populaires et que le sponsor officiel des Lions indomptables de football a repris pour  sa nouvelle campagne institutionnelle. Les propos menaçants du jeune producteur divisent les internautes.

D’un côté, il y a ceux qui le soutiennent et d’un autre, ceux qui trouvent que c’est un combat perdu d’avance ; sauf arrangement à l’amiable. « Dans la sauce » n’étant pas une expression protégée et appartenant désormais à l’imagerie populaire. Quoiqu’il en soit, avant Jovi, la chanteuse Letis’ Diva avait tout aussi réclamé des droits à la société MTN Cameroon pour l’usage des mots «..que tu veux voir ? » que l’entreprise a utilisés aux fins de campagne publicitaire. Une phrase que l’interprète avait usée dans l’une de ses chansons ; répétant à tue-tête : « c’est les go sexy, que tu veux voir ?».

Dans un contexte camerounais où la société de gestion collective du droit d’auteur est en léthargie, les débats sur « la sauce » vont visiblement s’éterniser sans un arbitre institutionnel.

M.N.M.

Dernière modification le samedi, 25 février 2017 10:03

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam