Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, la Commission en charge du multiculturalisme au Cameroun n’a pas interdit les termes «anglophones et francophones»

Non, la Commission en charge du multiculturalisme au Cameroun n’a pas interdit les termes «anglophones et francophones»

La réponse est :
Paru le lundi, 06 mai 2019 11:06

Il paraît que Peter Mafany Musonge, président de ladite Commission, aurait proposé au président de la République de ne plus utiliser les termes francophones et anglophones au Cameroun. Vraiment ?

Des informations circulent depuis quelques temps faisant état de ce que, la Commission nationale pour la Promotion du bilinguisme et du multiculturalisme au Cameroun a interdit les termes « anglophones et francophones ». C’est faux.

Peter Mafany Musonge, le président de ladite Commission, la source la plus indiquée sur le sujet, restitue les faits. Il explique que, la Commission a organisé, les 24 et 25 avril 2019, à Yaoundé, un colloque placé sous le thème «Le multiculturalisme camerounais à la croisée des chemins : entre tradition et modernité».

Ce colloque, qui a vu la participation de plus de 20 experts en sciences sociales, avait pour objectif principal d’analyser et d’évaluer l’évolution du multiculturalisme au Cameroun dans l’optique d’élaborer un plan stratégique national et un projet de loi sur le multiculturalisme camerounais.

A l’issue des travaux dudit colloque, indique Peter Mafany Musonge, «les experts, qui étaient principalement des professeurs d’université, ont formulé 62 recommandations à l’intention de la Commission dont l’une portant sur l’interdiction de l’utilisation des termes anglophones et francophones dans les discours officiels parce que ces termes ne reflètent pas une identité authentiquement camerounaise».

M. Mafany Musonge précise : «Cette proposition n’a été ni étudiée ni adoptée lors d’une session de la Commission, encore moins soumise à l’appréciation du président de la République. La Commission procédera, en temps opportun, à l’examen minutieux des 62 recommandations et adoptera de manière collégiale une position sur les avantages sur les avantages et les inconvénients d’une telle proposition».

Sylvain Andzongo

Dernière modification le lundi, 06 mai 2019 11:13
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants