Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le ministère camerounais du Commerce n’émet pas de document pour autoriser l’importation du riz

Non, le ministère camerounais du Commerce n’émet pas de document pour autoriser l’importation du riz

La réponse est :
Paru le mardi, 08 janvier 2019 07:20

Cette administration publique aurait pour rôle de délivrer un certificat de conformité à la norme  aux importateurs.

Au cours du mois de décembre 2018, il y a eu une polémique autour de la qualité du riz parfumé de marque Broli et Armanti au Cameroun. Le ministère du Commerce a alors été accusé, par certains, d’avoir autorisé l’importation d’un riz controversé au Cameroun. Nos vérifications montrent que cette administration publique a été accusée, sur ce point précis, à tort.

En effet, en consultant, d’une part, la loi No 2015/018 du 21 décembre 2015 régissant l'activité commerciale au Cameroun et, d’autre part, la loi No 2016/004 du 18 avril 2016 régissant le commerce extérieur au Cameroun, il ressort que, l'importation au Cameroun est libre et le ministère du Commerce n'émet aucun document d’autorisation.

Ce ministère, au regard de la législation camerounaise n'offre pour seul service que « l'inscription au fichier des importateurs et exportateurs ». Ceci, au bout d’un processus bien précis.

En réalité, la chaîne de responsabilités pour ce qui concerne l’autorisation d’importer des denrées alimentaires au Cameroun est toute autre. Pour importer du riz par exemple, la loi demande d’abord des attestations de conformité avant expédition des marchandises, au titre du Programme d’évaluation de conformité avant embarquement délivrées par les organismes accrédités et dûment mandatés à cet effet. Il s’agit des sociétés SGS et Intertek.

Ensuite, les importateurs ont besoin d’un certificat de conformité à la norme délivré par l’Agence des normes et de la qualité (Anor). Enfin, il faut le procès-verbal d’inspection phyto sanitaire à l’importation, délivré par le poste de police phyto sanitaire du port de Douala qui relève du ministère en charge de l’Agriculture.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le mardi, 08 janvier 2019 07:23

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants