Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Parlement jeune 2022 : le Minjec lance le recrutement de 180 députés jeunes

Parlement jeune 2022 : le Minjec lance le recrutement de 180 députés jeunes

Paru le mardi, 18 janvier 2022 17:59

Le ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique (Minjec), Mounouna Foutsou (photo), vient de lancer un appel à candidatures pour la sélection de 180 jeunes parlementaires. C’est dans la perspective de la session 2022 du Parlement jeunesse prévue le mois prochain.

« Dans le cadre de la célébration de la 56e édition de la Fête de la jeunesse, le Programme national harmonisé (PNH) prévoit l’organisation du Parlement des jeunes. À cet effet, le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique et le Réseau parlementaire espérance jeunesse (REJE) organisent du 6 au 11 février 2022 la 5e édition du parlement jeunesse », peut-on lire dans l’appel à candidatures du Minjec.

En plus d’être de nationalité camerounaise et avoir un âge entre 18 et 35 ans, les candidats doivent démontrer qu’ils sont des porteurs de projets. Une exigence qui est loin d’être une fantaisie, car le thème de cette édition du Parlement jeunesse est « Jeunesse et patriotisme économique : innovation et résilience des jeunes dans le contexte de la Covid-19 ».

Ce thème avait été arrêté le 2 décembre 2021 à Yaoundé, lors de la première réunion préparatoire de la Fête de la jeunesse. Parlant de ce Parlement jeunesse, le coordonnateur du REJE, le député du SDF Joshua Osih, qui assistait à cette réunion, avait rappelé que « l’idée de ce réseau est d’avoir des relais entre les députés et la jeunesse ». Une opinion qui ne dérange pas le Minjec. Et qui laisse penser que cette 5e édition du Parlement jeunesse ambitionne d’aller plus loin qu’un simple évènement folklorique.

Michel Ange Nga

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes