Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : l’ONU annonce un débat parlementaire non prévu à l’Assemblée nationale

Crise anglophone : l’ONU annonce un débat parlementaire non prévu à l’Assemblée nationale

Paru le mardi, 08 juin 2021 11:37

Dans le rapport, du 1er juin, du secrétaire général sur « la situation en Afrique centrale et les activités du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale », l’Organisation des Nations-Unies (ONU) annonce un débat parlementaire sur la crise anglophone à l’Assemblée nationale. Ceci, au cours de la session qui s’ouvre ce 8 juin dans les deux Chambres du Parlement. « L’Assemblée nationale a annoncé la tenue d’un débat sur la crise sévissant dans les deux régions, lors de sa session de juin, dans le cadre du premier débat parlementaire qui s’est tenu, depuis le début de la crise, au sujet de cette question », révèle l’ONU dans cette revue. Les Nations-Unies précisent que cette annonce a été faite le 9 avril.

Cependant, une revue des sorties officielles de l’auguste chambre ce jour-là n’indique pas qu’une telle annonce ait été faite. Le 9 avril en effet, c’était la plénière de clôture à l’Assemblée nationale. A cette occasion, comme le veut la tradition républicaine, la session parlementaire se referme sur le discours de président de l’Assemblée nationale (Pan), ici, Cavaye Yeguié Djibril. Il apparait dans ce discours que nulle mention n’est faite d’un débat parlementaire à venir sur la crise anglophone. Tout juste a-t-il évoqué ladite crise en fustigeant l’attitude de certains politiques qui demandent une révision du code électoral : « ils doivent construire la paix qui a été perturbée par des terroristes et des séparatistes sans foi ni loi dans les régions de l'Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest », a déclaré Cavaye Yéguié Djibril.

En fait d’un débat parlementaire annoncé par l’Assemblée nationale, la presse locale s’est plutôt fait l’écho des souhaits d’un député de l’opposition. Ainsi, le journal Le Jour, dans son édition du 9 avril dernier, rapportait ces déclarations de l’élu du Social Democratic Front (SDF), Joshua Osih : « on s’est toujours battus pour un débat sur la crise qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cela a été acté et pourrait être inscrit à l’ordre du jour lors de la session de juin. Je pense qu’on reviendra sur cette question en juin et sur le débat d’orientation budgétaire. Cette session était dense. Nous rentrons avec le sentiment d’avoir joué à bien notre rôle. C’est important de savoir que les sessions se suivent et ne se ressemblent pas ».

A l’Assemblée nationale, une source au sein de l’administration de cette institution contactée par SBBC est plutôt dubitative : « il n’y a pas un tel débat au programme », fait savoir notre interlocuteur, avant de tempérer, « pour le moment, il n’y a rien de ce genre prévu, mais cela peut intervenir au cours de la session ».

Un débat parlementaire sur la crise anglophone a toujours été l’une des exigences du SDF. Lors de la session de novembre 2017, des élus SDF avaient tenté de bloquer la tenue de la session en empêchant notamment le Premier ministre d’alors, Philemon Yang, de prononcer son discours de politique générale avant l’examen de la loi de finances. Les députés SDF tentaient par ce tour de force d’imposer l’inscription d’un débat parlementaire au cours de ladite session. Tentative infructueuse qui a conduit ces derniers à boycotter la session.

L.A.

Dernière modification le mardi, 08 juin 2021 11:39

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.