Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le gouvernement annonce la saisie de 37 000 armes illégales

Le gouvernement annonce la saisie de 37 000 armes illégales

Paru le mardi, 11 mai 2021 10:06

Le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, a révélé le 10 mai 2021 dans une interview à la CRTV, la télévision publique, que les gouverneurs de différentes régions ont déjà saisi au total 37 000 armes circulant dans le pays de manière illégale.

Dans le même temps, le Minat annonce la destruction de dizaines de fabriques artisanales d’armes, surtout dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, où des groupes armés séparatistes sont actifs depuis 2017.

« Les gens prétendent que les armes artisanales servent dans le cadre de certaines cérémonies rituelles. En réalité, il s’agit d’une activité dangereuse et même criminelle », menace Paul Atanga Nji.

Ce dernier note que le nombre d’armes en circulation est largement supérieur à celui des autorisations dûment accordées. En mai 2018 déjà, Paul Atanga Nji tirait la sonnette d’alarme : « La prolifération et la circulation illicite des armes à feu de tous calibres et de leurs munitions ont, depuis quelque temps, atteint des proportions préoccupantes et représentent une réelle menace à l'ordre public ». 

« Cette situation s’est davantage aggravée par le fait que, contrairement à ce que prescrit la loi, les responsables des différentes armureries ne tiennent pas de manière systématique les fichiers numériques et physiques devant permettre de retracer toutes les opérations », s’inquiète le Minat.

Les autorités reconnaissent aussi que la région de l’Est, par exemple, est propice à la circulation des armes en raison surtout de la situation sécuritaire qui persiste depuis de nombreuses années en République centrafricaine. Ce pays voisin est en effet le théâtre de l’activité de multiples bandes armées actives le long de la frontière commune.

 Le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, suggère qu’un accent particulier soit mis sur le partage de l’information, le partage d’expertise et les campagnes nationales de sensibilisation pour réduire la circulation illicite d’armes légères et de petits calibres.

D.M.

Lire aussi: En dépit de la loi, le ministre Atanga Nji suspend la vente des armes d’auto-défense

Dernière modification le mardi, 11 mai 2021 10:33

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.