Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Traversée du fleuve Nyong à Malombo : bientôt la fin du calvaire pour les populations

Traversée du fleuve Nyong à Malombo : bientôt la fin du calvaire pour les populations

Paru le jeudi, 01 juillet 2021 13:05

Dans les tout prochains jours, le bac sera de nouveau fonctionnel sur la traversée du fleuve Nyong à Malombo, une localité de l’arrondissement de Makak dans la région du Centre.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Travaux publics, Armand Ndjodom, qui a procédé à la réception provisoire au terme de la réhabilitation de l’ouvrage, ne cache pas son satisfecit : « Il faut déjà se féliciter que nous ayons réalisé une traversée pour s’assurer que l’ouvrage est effectivement réalisé ».

« Nous avons vu le bac, il est fonctionnel. Les autorités ont assisté à son essai et nous sommes satisfaits d’autant plus que cette infrastructure vient limiter les accidents. Il fallait contourner par Olama pour éviter tout risque », s’enthousiasme Bakina Mica Yombe, 2è adjoint au maire de Makak.

Le nouveau bac, dont la charge utile ne devra pas excéder 17 tonnes, fonctionnera avec un équipement non plus mécanique, mais électrique actionné par un générateur de 55 KVA. Tout en instruisant la formation sans délai du personnel de la mairie qui devra assurer l’exploitation du bac, Armand Ndjodom a demandé à l’entreprise d’effectuer rapidement les derniers réglages.

Solution ponctuelle

« Nous avons une semaine pour remédier aux réserves émises. Nous serons aussi là pour former le personnel de la mairie et puis le marché prévoit une période de garantie d’un an », promet Mofoh Ivo, responsable de l’entreprise ayant réhabilité le bac.

En attendant sa mise en service définitive, il y a quelques semaines, le député à l’Assemblée nationale et président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) a offert deux pirogues à moteur aux populations, fruit d’un appel à contribution lancé le 12 janvier en vue de la collecte de 8 millions de FCFA destinés à leur acquisition.

Par cet acte, le parlementaire voulait remédier dans de brefs délais à la panne de ce bac, unique moyen utilisé par les populations de Malombo pour la traversée du fleuve Nyong. En raison de cette panne, les populations étaient obligées de recourir à des pirogues artisanales avec des risques d’accidents récurrents.

Par exemple, Rolande Adèle Ngo Issi, député PCRN à l’Assemblée nationale, a saisi le Mintp le 11 novembre 2020 suite à la mort de deux femmes dans le chavirement d’une pirogue artisanale lors de la traversée du fleuve à cet endroit un jour plus tôt.

L’élue explique que la mise en service du bac est une solution provisoire, en attendant la construction du pont sur le Nyong. Elle croit savoir que les études sont bouclées depuis 2006, mais le projet est en veilleuse en raison des restrictions budgétaires.

D.M.

Lire aussi:

Nganou Djoumessi interpellé après la mort de deux femmes dans le chavirement d’une pirogue

Traversée du Nyong : Cabral Libii veut lever 8 millions FCFA pour acquérir deux pirogues à moteurs

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.