Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les prisons libèrent près de 25% de la population carcérale dans l'Extrême-Nord

Les prisons libèrent près de 25% de la population carcérale dans l'Extrême-Nord

Paru le lundi, 04 mai 2020 17:46

Dans le cadre des remises et commutations de peines décrétées par le chef de l’État, 831 détenus ont déjà retrouvé la liberté dans la région de l’Extrême-Nord. Comparés aux 3 370 personnes en détention dans les différentes maisons d’arrêt de cette unité administrative, ces bénéficiaires de la grâce présidentielle représentent près de 25% de la population carcérale de cette région septentrionale.

En d’autres termes, les prisons de l’Extrême-Nord ne comptent plus que 2 547 pensionnaires. Le plus grand nombre de détenus élargis est enregistré par la prison centrale de Maroua. On parle de 214 cas de libération pour un effectif de 1 514 prisonniers à la date du 24 avril. Arrive ensuite la prison principale de Mokolo avec 143 relaxés sur 493 prisonniers recensés au 21 avril dernier.

Du côté de Yagoua, la prison principale s’est vidée de 118 prisonniers sur les 496 personnes en détention. Selon le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, les prisons de Kaélé, Kousseri et Mora ont respectivement libéré 88 détenus sur les 202 (qui étaient dans la maison d’arrêt en date du 22 avril), 70 sur 297, puis 92 sur 213.

Pour ce qui est des trois prisons secondaires de Doukoula, Makary et Moulvoudaye, elles sont pratiquement vidées. Celle de Doukoula est délestée de 15 détenus sur les 20 qu’elle comptait ; la prison de Makary a ouvert la porte à 46 détenus sur les 64 et enfin, la prison de Moulvoudaye s’est libérée de 45 détenus sur les 71.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.