Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La barre de 2000 cas confirmés de Covid-19 franchie, avec plus de 100 soignants contaminés

La barre de 2000 cas confirmés de Covid-19 franchie, avec plus de 100 soignants contaminés

Paru le mercredi, 06 mai 2020 14:50

Le Cameroun a désormais franchi la barre des 2000 cas confirmés de coronavirus (Covid-19). Le décompte officiel s’élève exactement à 2265 cas au soir du lundi 4 mai 2020. La région du Centre est la plus touchée avec 1280 cas, indique le dernier rapport sur la situation de l’épidémie de Covid-19 au Cameroun, édité par le ministère de la Santé publique (Minsanté).

La deuxième région à dénombrer plus de cas est le Littoral, avec 771 cas confirmés, selon la même source. L’Extrême-Nord, derrière des 10 régions du pays à avoir été contaminée par le coronavirus, affiche quant à elle 2 cas au compteur à la même date. Soit un de plus depuis la confirmation du premier cas le 29 avril dernier. C’est, pour le moment, la région la moins touchée.

Plus de 100 professionnels de la santé ont été contaminés depuis le début de l’épidémie, apprend-on. « Avec un total de 109, dont 11 nouveaux cas de personnels de santé positifs au Covid-19, il devient nécessaire de renforcer la sensibilisation du personnel de santé sur les mesures de prévention du Covid-19 en milieu hospitalier et d’améliorer les conditions de travail du personnel des centres de prise en charge », indique le rapport. 

Le 1er mai, le Minsanté, Manaouda Malachie, a annoncé la mise à disposition du personnel soignant de 50 000 combinaisons, 40 000 surblouses, 320 000 masques chirurgicaux, 20 000 lunettes de protection, 10 000 paires de chaussures et 220 pulvérisateurs à dos. Ce, pour pallier le manque d’équipements de protection individuels pour les personnels de santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. Le nombre de décès est également à la hausse.

Le Minsanté parle de 108 morts, dont 62 dans le Centre et 38 dans le Littoral. « Nous avons franchi la barre des deux mille cas infectés. Ce qui doit nous amener à adopter de nouveaux comportements afin de protéger notre santé et celle de notre communauté », déclare Manaouda Malachie, qui déplore l’attitude de certaines personnes qui considèrent comme de « la pure fiction », les données régulièrement publiées sur l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans le pays.

D’autres estiment par contre que ces données ne reflètent pas la situation sur le terrain. Il faut dire que le message porté du gouverneur du Littoral, demandant au délégué régional du ministère des Forêts et de la Faune (Minfof) de « bien vouloir mettre à disposition de la mairie de Douala des matériaux nécessaires à la fabrication de 100 cercueils » destinés à l’inhumation des dépouilles des victimes de Covid-19 abandonnées par leurs familles, suscite des interrogations.

P.N.N

Lire aussi:

05-05-2020- La mairie de Douala en quête de 100 cercueils pour l’inhumation des victimes de Covid-19 abandonnées

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam