Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Adamaoua: réhabilitation d’un centre de traitement du miel pour booster la production locale

Adamaoua: réhabilitation d’un centre de traitement du miel pour booster la production locale

Paru le lundi, 07 février 2022 12:20

À Djohong, dans la commune de Meiganga, région de l’Adamaoua, le Programme national de développement participatif (PNDP) va conduire un projet de réhabilitation et équipement du Centre existant de collecte du miel. L’objectif de ce projet est d’améliorer les conditions des apiculteurs de Djohong. On parle de plus de 100 producteurs disposant d’environ 200 ruches chacun, rapporte le document technique du projet. Il s’agit également d’améliorer la qualité du miel récolté dans cette localité.

« C’est l’unique centre de collecte et du conditionnement du miel dans la localité, où les potentialités apicoles sont énormes. C’est pour cette raison que le Syndicat des communes du département du Mbéré (SYNCOM) a choisi cette activité pour avoir des produits de qualité, en grande quantité au profit de la population », justifie Maadjou Nana, coordonnateur régional du PNDP pour l’Adamaoua.

D’après le Projet de développement de l’élevage (Prodel), « le Cameroun produit 3 341 tonnes de miel et 200 tonnes de cire par an. C’est depuis 2015. Il en exporte 900 tonnes à destination du Nigeria et en Europe ». Une bonne partie de cette production provient de la région du Nord-Ouest, avec le célèbre miel blanc d’Oku.

De son côté, la région de l’Adamaoua fournit 70 % de la production nationale de miel, même si le secteur est en crise. En effet, les producteurs individuels de miel fuient les prises d’otages légion dans cette région. Mais « les apiculteurs sont confrontés au manque de locaux clos pour effectuer leur production et d’ustensiles consacrés au traitement du miel », note le Prodel.

C’est pour tenter de résoudre ce problème et relancer la production que le projet est mis en oeuvre. « Pour la réalisation de ce projet, le PNDP, à travers les fonds FED (Fonds européen de développement, Ndlr), a contribué pour 27 millions Fcfa correspondant à 95% au coût total du marché. L’organisation paysanne Coopérative miel de Djohong contribue à 5 % du montant, soit 1 million FCFA », détaille le régional du PNDP.

Au sein de ce programme, l’on explique que la réhabilitation du Centre va permettre d’améliorer significativement la collecte, le conditionnement, la qualité et  la commercialisation du miel dans la commune de Djohong et ses  environs. Il s’agit pour ce partenaire des prémices de « l’industrialisation de la production du miel dans la région ce qui aura un impact très positif sur l’économie au niveau local et régional. Il y aura également une réduction du taux de chômage des jeunes dans la localité  donc l’amélioration de la sécurité et du civisme ».

L.A.

Dernière modification le jeudi, 10 février 2022 13:32

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.