Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Electricité : 55 mégawatts supplémentaires annoncés pour le Grand-Nord d’ici mars 2022

Electricité : 55 mégawatts supplémentaires annoncés pour le Grand-Nord d’ici mars 2022

Paru le mardi, 07 décembre 2021 18:02

La supplique vient de deux députés, Douvaouissa Aissa élue UNDP du Mayo Louti (région du Nord) et Isabelle Silikam Manamourou, de Yagoua (région de l’Extrême-Nord): à peine les pluies terminées, les délestages ont repris de plus belle, ce qui paralyse l’activité socioéconomique et crée parfois des accidents. A ces préoccupations le ministre de l’Eau et de l’Energie a répondu que « d’ici fin mars, le septentrion va recevoir 55 mégawatts supplémentaires ». Il s’exprimait ainsi dimanche 5 décembre dernier lors de la discussion générale qui précède le vote de la loi de finances.

Et le ministre Gaston Eloundou Essomba d’apporter quelques détails : le gouvernement conduit en ce moment « l’installation d’une centrale solaire modulaire à Guider (région du Nord, Ndlr). Les premiers containers sont arrivés à Garoua et sont en train de faire route vers Guider. Les plateformes sont en cours de construction. Au même moment, une centrale thermique de 10 mégawatts sera installée à Guider d’ici le mois de janvier ».

511 km de lignes

Ainsi, au cours du mois de janvier, ajoute le ministre, le septentrion va recevoir des capacités supplémentaires de 30 mégawatts en solaire et de 10 mégawatts en thermique. Et il ne s’agit là que « de mesures immédiates ». De plus, ajoute-t-il, « pour anticiper le déficit que l’arrêt du barrage de Lagdo pourrait engendrer, nous avons instruit Eneo de commander en plus une centrale de 15 mégawatts d’ici fin mars ».

« Ce sont là des solutions urgentes. Le gouvernement continue de travailler sur la solution de Bini à Warak pour la construction du barrage. Le gouvernement a payé ce qu’il fallait. Au moins 23 milliards FCFA en commissions d’engagement et frais d’assurances », a expliqué le ministre.

En plus de cela, le ministre de l’Eau et de l’Energie a annoncé qu’une ligne de transport va relier le réseau interconnecté Sud au réseau interconnecté Nord. « On va bientôt construire 511 km de ligne de 225 000 volts jusqu’à Ngaoundéré (région de l’Adamaoua) qui va consacrer l’interconnexion du réseau Sud au réseau Nord », a-t-il déclaré. Cette ligne va trouver sa source au barrage Nachtigal en construction dans la région du Centre.

En rappel, les besoins en énergie électrique dans les trois régions septentrionales ont poussé le gouvernement, en novembre 2020, à transférer une partie des capacités de production de la centrale thermique d’Ahala, à Yaoundé, dans les villes de Garoua et Ngaoundéré.

Ludovic Amara

Lire aussi : 20 MW prélevés à Yaoundé pour combler le déficit énergétique dans le Septentrion du Cameroun

Dernière modification le mardi, 07 décembre 2021 19:17

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.