Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Conquête de l’espace : en visite à Washington, Paul Biya ouvre la porte à une coopération avec la NASA

Conquête de l’espace : en visite à Washington, Paul Biya ouvre la porte à une coopération avec la NASA

Paru le jeudi, 15 décembre 2022 09:19

Pour Paul Biya (photo), la coopération avec les États-Unis dans le domaine spatial est un impératif crucial pour le Cameroun. Le président camerounais l’a affirmé cette semaine à Washington alors qu’il prenait part au tout premier forum spatial entre les États-Unis et l’Afrique, qui se tenait en marge d’un sommet qui réunit les dirigeants américains et ceux du continent.

« Conquérir l’espace me semble être à la fois une opportunité et un impératif. Dans cette dynamique, la coopération avec les pays partenaires, qui ont une avance certaine dans ce domaine, est primordiale », a déclaré Paul Biya. Une main tendue que les États-Unis ne vont certainement pas refuser. Le Département d’État rassure que l’administration Biden est disposée à collaborer avec les pays africains dans l’exploration pacifique de l’espace extra-atmosphérique.

Le Cameroun ne fait pas un mystère de l’intérêt qu’il accorde à une probable collaboration avec les États-Unis. Yaoundé plaide tout d’abord pour un transfert de technologie qui va aider le projet spatial national à décoller définitivement. On se souvient qu’en 2019, le ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, a créé par décision un groupe de travail chargé de mener une étude de faisabilité pour un programme spatial baptisé Camspace.

Les accords Artémis

Paul Biya est en tout cas convaincu que le temps est venu pour son pays de lancer un satellite dans l’espace pour aider à trouver des réponses pérennes aux crises climatiques, au désordre urbain… et même à la lutte contre le terrorisme. « Mon pays pense que l’espace extra-atmosphérique devrait être mis au service d’objectifs nobles, au bénéfice de tous. Le Cameroun est ainsi favorable à son utilisation à des fins pacifiques », a fait savoir le président camerounais au forum spatial entre les États-Unis et l’Afrique.

Côté américain, il est urgent d’allonger la liste des pays signataires des accords Artémis de la NASA (National Aeronautics and Space Administration), l’agence fédérale américaine responsable de la majeure partie du programme spatial civil des États-Unis. Ces accords visent à envoyer des humains sur la lune d’ici à 2024. Mais avant, la NASA souhaite créer un cadre juridique pour éviter le pillage des minerais et de l’eau lunaire en créant un guide de bonne conduite.  

En Afrique, seuls le Rwanda et le Nigeria ont déjà signé ces accords. La NASA ne cache pas que d’autres pays africains vont bientôt les signer. Même si le nom du Cameroun n’a pas été cité, plusieurs indiscrétions annoncent d’ores et déjà que le Cameroun devrait à son tour rejoindre le programme Artémis.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Paul Biya aux États-Unis pour un sommet sur la sécurité en Afrique alors que Washington tente te contrer la Russie

Dernière modification le jeudi, 15 décembre 2022 09:20

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.