Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : le Cameroun veut acquérir des vaccins pour protéger sa population

Covid-19 : le Cameroun veut acquérir des vaccins pour protéger sa population

Paru le mardi, 22 décembre 2020 12:10

Le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, a annoncé lundi 21 décembre que le Cameroun veut acquérir le vaccin contre le nouveau coronavirus (Covid-19) pour protéger ses citoyens. « Le chef du gouvernement nous a instruit de mener une réflexion dans le cadre de ce programme de vaccination », a indiqué le Minsanté, invité au journal parlé de 13 h sur le Poste national de la CRTV.

« La réflexion devrait également allée vers le déploiement au cas où le président de la République accepterait que nous ayons ces vaccins, comment ça devrait se passer, à qui on devrait prioritairement administrer ces vaccins et sous quel prisme, a-t-il fait savoir avant de poursuivre, Nous sommes en train de mener cette réflexion et je crois que le moment venu, nous rendrons notre copie au chef du gouvernement qui décidera le moment venu », a-t-il déclaré.

Le Cameroun a intégré la plateforme Covax, une initiative mondiale novatrice codirigée par Gavi (Alliance mondiale pour les vaccins), la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI, sigle en anglais) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Cette initiative vise à obtenir au moins 220 millions de doses du vaccin anti-coronavirus pour le continent, une fois qu’il aura été homologué et approuvé. Ce, alors que les pays riches font la queue pour acheter des millions de doses de vaccins potentiels aux dépens des pays beaucoup plus pauvres.

Défiance

« Tous les pays sont en train de faire la course au vaccin. Le vaccin, c’est le paiement cash. Ceux qui n’ont pas le paiement cash doivent trouver un mécanisme tout au moins pour avoir également accès au vaccin. Dieu merci, nous avons comme d’habitude Gavi qui nous facilite l’accès aux vaccins (…) Ce ne sera pas pour couvrir tous les Camerounais, mais il y aura quand même un minimum de vaccins », a dit le ministre.

Alors que le gouvernement risque de se heurter à la défiance des Camerounais face à ce vaccin, les autorités sanitaires assurent que la meilleure protection est le respect strict des mesures barrières édictées dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

En attendant, les patients atteints du coronavirus sont traités dans les hôpitaux avec notamment l’hydroxychloroquine depuis le début de l’épidémie dans le pays.  

Plus de 25 000 infections ont été recensées depuis la confirmation des deux premiers cas le 6 mars, dont 443 décès selon les chiffres officiels communiqués le 11 décembre dernier.

A noter que certains pays africains sont également déterminés à vacciner leurs populations contre la Covid-19. Le Maroc espère lancer d’ici la fin de l’année une campagne nationale pour immuniser 20 millions d’adultes en trois mois. L’Algérie et la Côte d’Ivoire vont également vacciner leurs citoyens respectivement en janvier et en avril 2021.

Patricia Ngo Ngouem

Dernière modification le mardi, 22 décembre 2020 13:26

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.