Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Kumba : trois élèves blessés dans une bousculade causée par une rumeur de vaccination contre la Covid-19

Kumba : trois élèves blessés dans une bousculade causée par une rumeur de vaccination contre la Covid-19

Paru le mardi, 23 février 2021 09:13

Au moins trois élèves ont été blessés lors d’un mouvement de foule en fin de semaine dernière au St Francis College de Kumba, dans la région en crise du Sud-Ouest, rapporte la radio publique ce lundi 22 février. A l’origine, une rumeur sur une campagne de vaccination contre la Covid-19 en cours dans la ville. Dans la panique, certains élèves se sont jetés des étages du bâtiment scolaire, indique le préfet de la Meme, Chamberlin Ntou’ou Ndong.

« C’est une fausse information qui, malheureusement, a causé beaucoup de dégâts. On se retrouve avec 3 élèves qui ont été sérieusement touchés. Je sors de l’hôpital où j’ai donné instruction ferme de tout faire pour que ces enfants retrouvent la bonne santé », a déclaré l’autorité administrative au micro de la CRTV-radio, assurant que tout est revenu à la normale ce lundi. Le délégué régional de la Santé publique, Dr Ebongo Zachaeus Nanje, a également démenti la rumeur d’une campagne de vaccination contre le coronavirus en cours dans le Sud-Ouest.

Comme les autres pays d’Afrique centrale, le Cameroun a approuvé l’introduction du vaccin anti-Covid-19. Le pays a déjà élaboré son plan de déploiement et de vaccination contre le virus, affirme le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie. Mais la campagne de vaccination n’a pas encore débuté, le pays étant encore dans l’attente de la réception de ses premières doses de vaccin.

« Le positionnement du Cameroun en rapport avec le vaccin contre le Covid est clair. La situation épidémiologique permet d’observer un peu de recul, mais il est indispensable de se préparer au cas où nous devons protéger nos compatriotes par le vaccin. D’où le plan élaboré à cet effet », a tweeté dimanche le Minsanté. Ce dernier affirme toutefois que la prévention reste la meilleure protection contre le virus.

D’où l’appel réitéré aux populations à respecter scrupuleusement les mesures barrières, dans un contexte de regain de la pandémie. Au 18 janvier, le Cameroun comptait officiellement 33 749 cas positifs confirmés, dont 523 décès.

P.N.N.

Lire aussi:

Le Cameroun approuve l’introduction du vaccin contre le coronavirus

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes