Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Après Garoua, le marché de Kousseri ravagé à son tour par un incendie

Après Garoua, le marché de Kousseri ravagé à son tour par un incendie

Paru le mardi, 23 mars 2021 13:05

Le marché de Kousseri, dans la région de l’Extrême-Nord, a été ravagé par les flammes ce lundi 22 mars 2021. De sources concordantes, l’incendie a débuté à 18h28 et a été maîtrisé aux alentours de 22h30 grâce à l’action combinée des sapeurs-pompiers camerounais et tchadiens venus de la ville voisine de N’Djamena. Aucune perte en vie humaine, mais plusieurs dégâts matériels enregistrés. Pour l’heure, l’on ignore l’origine de nouvel incendie dans cet espace marchand transfrontalier où se ravitaillent Camerounais, Tchadiens et Nigérians.

Un important incendie avait ravagé en mai 2016 le « bloc P », le secteur le plus fréquenté du marché créé en 2004 grâce à la coopération entre l’Union européenne (UE) et la commune de Kousseri. Le bilan officiel faisait état de 560 boutiques et hangars partis en fumée. La piste d’un court-circuit avait été évoquée, au regard notamment de la vétusté des installations électriques du marché.

Ce nouveau sinistre au marché de Kousseri intervient deux jours après l’incendie survenu le 20 mars au marché central de Garoua, dans la région du Nord. Ici aussi, un court-circuit serait à l’origine du feu qui a consumé plusieurs boutiques et des marchandises.

Les incendies sont fréquents dans les marchés camerounais. À l’origine notamment, des constructions anarchiques, la sur-occupation des lieux et des installations électriques défaillantes.

Pour mettre fin à cette spirale, le gouvernement envisage de construire des marchés « modernes » dans les grandes métropoles du pays. Deux de ces marchés ont déjà été construits à Bertoua (Est) et à Sangmélima (Sud), à la suite de graves incendies ayant ravagé la quasi-totalité des précédents espaces marchands de ces deux villes. Un marché « moderne » sera bientôt construit à Douala (Littoral) sur une superficie de près de 60ha au lieu-dit PK 17, au quartier Logbessou.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.