Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : après la suspension des manifestations dans le Centre, le concert de Petit-Pays à Yaoundé interdit

Covid-19 : après la suspension des manifestations dans le Centre, le concert de Petit-Pays à Yaoundé interdit

Paru le vendredi, 26 mars 2021 10:00

Le gouverneur du Centre, Naseri Paul Bea, a annoncé dans un communiqué, mercredi 24 mars, que « les manifestations à caractère festif sont suspendues jusqu’à nouvel ordre » dans la région. Le lendemain, le sous-préfet de Yaoundé I, Harouna Nyandji Mgbatou, a signé un arrêté interdisant le concert musical de Petit-Pays (photo) à Yaoundé. L’artiste musicien devait se produire ce vendredi 26 mars dans un cabaret très couru de la capitale.

Le 23 mars, le préfet du Mfoundi, Benjamin Mboutou, invitait déjà les promoteurs des spectacles et concerts de musique programmés dans son territoire de commandement à les reporter aux dates ultérieures. Ce, « dans la mesure où il s’agit de faire respecter les mesures barrières, notamment en ce qui concerne la distanciation physique et la limitation de la participation à 50, le nombre de personnes dans les lieux clos », précisait-il.

Ces mesures, indiquent les autorités administratives, sont motivées par la « recrudescence de la Covid-19 » dans le pays, notamment dans le Centre, épicentre de l’épidémie. La région est la plus touchée, avec plus de 18 000 cas positifs (sur les 49 292 cas recensés dans tout le pays) officiellement enregistrés et 272 décès sur les 743 déclarés depuis le début de l’épidémie dans le pays le 6 mars 2020.

Artistes étrangers

Ces mesures interviennent alors que des artistes locaux et étrangers de renom ont donné des spectacles dans des salles bondées, à la faveur de l’assouplissement des mesures restrictives édictées dans le cadre de la riposte contre la pandémie. Les gestes barrières et la distanciation sociale étaient bien loin des esprits lors de ces événements festifs. Le 12 février, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a demandé au ministre des Arts et de la Culture (Minac) de « limiter » la fréquence des spectacles des artistes étrangers au Cameroun. Le PM mettait notamment en avant le « risque avéré d’augmentation du nombre de personnes contaminées ».

Les chiffres de la circulation du virus sont préoccupants dans le pays, avec une remontée inquiétante des hospitalisations et du nombre de morts. « Nous avons un taux d’occupation des lits qui est remonté jusqu’à 14 voire 16%. Cette semaine, nous avons 77 décès à travers le pays, c’est énorme. Le Premier ministre a donné les instructions pour que la prise en charge soit optimisée et que nous mettions tout en œuvre pour avoir moins de décès », a déclaré le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, à l’issue de la réunion hebdomadaire du Comité interministériel chargé d’évaluer et de suivre la mise en œuvre de la stratégie gouvernementale de riposte contre la pandémie du Covid-19 au Cameroun, tenue de ce 25 mars 2021.

P.N.N

Lire aussi:

Malgré le Covid-19, les Camerounais sont globalement plus heureux (World Happiness Report)

Dernière modification le vendredi, 26 mars 2021 13:29

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.