Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le Port de Douala-Bonabéri n'a pas engagé un budget de 25 milliards Fcfa juste pour le gardiennage de l’infrastructure portuaire

Non, le Port de Douala-Bonabéri n'a pas engagé un budget de 25 milliards Fcfa juste pour le gardiennage de l’infrastructure portuaire

La réponse est :
Paru le mardi, 05 février 2019 19:39

Le marché aurait été attribué à une société de gardiennage nommée «Portset». Est-ce vrai?

La rumeur court que le Port de Douala-Bonabéri a engagé ce mois de janvier 2019, un budget de 25 milliards de FCFA pour payer une société de gardiennage nommée «Portset». Sur les réseaux sociaux, certains en sont offusqués. « Comment peut-on dépenser 25 milliards pour le gardiennage d’un port ? », peut-on lire.

En investiguant, Stopblablacam s’est rapproché du Port de Douala. La vérité se trouve à l’opposé de la rumeur. En effet, explique Raoul Simplice Minlo, en charge de la communication au sein du PAD, contrairement à ce qui a été publié sur Facebook, le projet de  sécurisation du Port de Douala-Bonabéri est au-delà du simple gardiennage.

« Il s'agit d'un des projets phares de modernisation du PAD pour arrimer son port aux standards internationaux reconnus dans le secteur portuaire. Les travaux ont été confiés à l'entreprise Portsec et non portset », éclaire ce responsable du port.

En consultant le cahier de charges qui a été assigné à l’entreprise Portsec, l’on découvre que le Port de Douala  sera, à l'issu des travaux,  physiquement sécurisé  par une  clôture périmétrique de plus de 20 kilomètres, éclairée et protégée  par  vidéosurveillance.

Les accès, avec guérites,  seront surveillés par des équipements ultra modernes. Des  ponts bascules statiques  et dynamiques  en  ligne serviront à la pesée  systématique des  véhicules lourds et conteneurisés.  Des portes avec tourniquets pour accès des  piétons  après  reconnaissance biométrique ou par un badge permettront de mieux filtrer les entrées. 

À ce dispositif, il  sera installé  un scanner mobile pour le check-in  des différents conteneurs et marchandises à l’entrée  comme à la sortie de  la zone  portuaire. 

À l’intérieur,  le port sera subdivisé en zones spécialisées  confinées  dans  des  barrières sectorielles  sécurisées  où  les accès (entrées  et sorties) seront réservés aux seuls  véhicules  et personnes autorisés et/ou  habilitées. Cette automatisation de la sécurité du Port de Douala-Bonabéri  sera complétée  un  corps  de  sécurité  et de  sûreté  portuaire  formé  et professionnel. 

S.A

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants