Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Grand prix francophilie : Dewa Aboubakar sacré avec un reportage sur la guerre contre Boko Haram

Grand prix francophilie : Dewa Aboubakar sacré avec un reportage sur la guerre contre Boko Haram

Paru le lundi, 06 septembre 2021 11:33

Dewa Aboubakar, correspondant de TV5Monde au Cameroun, a été sacré lors de la remise des awards de la 2è édition du Grand prix francophilie le 4 septembre 2021 au Palais des congrès de Yaoundé grâce à un reportage intitulé ‘’Au cœur de la lutte contre la secte Boko Haram’’ qui sévit dans la région de l’Extrême-Nord depuis bientôt 10 ans.

D’après le président du jury, Aimé Robert Bihina, vice-président de l’Union internationale de la presse francophone (UPF) et rédacteur en chef à la télévision publique, ce reportage « est excellent et agréable à la lecture ».

« Assis à même le sol, les yeux rivés sur une ardoise, un morceau de craie entre les doigts, Abamé Mahamat, 11 ans, copie les lettres de l’alphabet français. Par moment, le jeune enfant fixe le tableau du regard, puis, récite à voix basse les lettres écrites au tableau. Trois fois par semaine, il se rend au centre psychosocial des jeunes d’Amchidé pour y suivre des cours de français ».

Extrait de cette histoire sur le quotidien des populations de la localité d'Amchidé, localité située dans la région de l'Extrême-Nord, où la secte terroriste a détruit de nombreux établissements scolaires, privant de nombreux enfants du droit à l’éducation.

Dewa Aboubakar, notamment lauréat 2017 du prix de l’ONG Forêts et Développement rural (Foder), second prix Accer Awards récompensant les journalistes spécialistes en environnement en février 2021 à Addis-Abeba en Éthiopie, remporte un chèque de 250.000 FCFA et de nombreux lots offerts par les partenaires de la compétition.

Initiative du Réseau des journalistes culturels du Cameroun (RJ2C), le Grand prix francophilie nourrit l’ambition de redorer le blason du journalisme culturel. « Pour nous, c'est vraiment un pari gagné. C'est la première fois dans l'histoire qu'il y a des Awards qui concernent les journalistes au Palais des congrès de Yaoundé. Nous venons soit pour regarder Écrans noirs, soit pour Miss Cameroun et aujourd'hui on parle des Awards de la presse », se félicite Georgette Laurentine Assiga, présidente du RJ2C.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes