Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Pèlerinage à la Mecque : la reprise envisagée, avec un nombre de pèlerins revus à la baisse

Pèlerinage à la Mecque : la reprise envisagée, avec un nombre de pèlerins revus à la baisse

Paru le vendredi, 07 mai 2021 15:10

Après l’annulation en 2020 du pèlerinage à la Mecque, le Hadj, pour cause de Covid-19, les croyants musulmans pourraient cette année honorer au cinquième pilier de l’islam.  C’est ce qui ressort d’une rencontre entre la ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji et l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite, Abdalelah Mohammed Alsheaiby qui s’est tenue le 5 mai à Yaoundé.

Alors que la Côte d’Ivoire vient de confirmer les déplacements pour l’Arabie Saoudite, au Cameroun, il existe encore des incertitudes. Cela n’a pas empêché les deux hommes de s’accorder sur les conditions à remplir en cas d’ouverture du pèlerinage. D’abord, le nombre de pèlerins sera revu à la baisse « L’Arabie Saoudite, du fait des contraintes sanitaires actuelles, ne pourra plus accueillir des milliers de personnes, comme cela se faisait avant l’arrivée du coronavirus », a fait savoir le Minat. En 2018, le Royaume d’Arabie Saoudite a accordé 2839 places au Cameroun, une augmentation de 350 places par rapport à l’année précédente.

En plus des conditions habituelles, face au Covid-19, les pèlerins doivent montrer patte blanche pour fouler la terre sainte. Ils devront présenter un carnet vaccinal contre Covid -19 et un test datant de moins de 72 heures.

Même si le doute plane encore, les mesures qui viennent d’être édictées sont un espoir pour les pèlerins camerounais qui gardent encore en mémoire le communiqué du Minat du 14 juillet 2020 qui informait que « les fidèles musulmans camerounais ne pourront pas effectuer cette année comme par le passé le pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam ».

Aussi, du côté de l’Arabie Saoudite, les choses se précisent. Le petit pèlerinage (Omra qui se déroule durant le mois de Ramadan), suspendu en mars 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, a repris timidement sous les mêmes restrictions.

Vanessa Ngono Atangana

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes