Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, la BICEC, filiale de Bpce, n’est pas en liquidation

Non, la BICEC, filiale de Bpce, n’est pas en liquidation

La réponse est :
Paru le mardi, 09 juillet 2019 17:13

Il paraît que cet établissement bancaire serait tombé en faillite, provoquant un retrait d’argent des épargnants. Vrai ?

Des rumeurs font état de ce que la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit, filiale de Bpce (Banque populaire Caisse d'épargne), serait en liquidation. C’est faux.

Pour dire que la Bicec est liquidation il faut qu’il y ait d’abord dissolution, c’est-à-dire, cessation d’activités de la banque. Ceci avant de nommer un liquidateur, en charge de procéder à un inventaire des éléments d’actif et de passif de la société, et établir un plan de paiement des créanciers de l’entreprise.

Dans le cas de la Bicec, la filiale n'est pas dans l’impossibilité de payer ses dettes, encore moins en faillite. Au contraire, selon les dernières données disponibles, cette banque a réalisé en 2017, un chiffre d'affaires de 60 milliards de FCFA et un bénéfice net de 10 milliards de FCFA. La filiale, elle-même, pèse près de 800 milliards de FCFA.

Par ailleurs, la Bicec concentre 36,66 % des parts du marché camerounais de distribution du crédit bancaire au second semestre 2018, suivi de Société Générale Cameroun (21,43 %). En duopole, ces deux filiales concentrent plus de la moitié de l’offre (58,09 %).

Mais, un fait demeure constant : la Bicec est en vente. Pas pour un problème de faillite. Actionnaire majoritaire de la banque à 68,5%, le groupe Bpce veut vendre pour faire du profit. A cet effet, le groupe bancaire français, a annoncé le 24 septembre 2018 à Paris, qu’elle a retenu l’offre ferme faite par le groupe marocain Banque centrale populaire (BCP) pour racheter la Bicec, qui est le 3ème opérateur du secteur bancaire camerounais derrière Afriland First Bank et la filiale locale de la Société générale.

Mais la vente exclusive de cette filiale rencontre une ferme opposition de juristes camerounais qui ont déposé une requête, le 4 octobre 2018, auprès du tribunal de première instance de Bonanjo (Douala) pour bloquer la transaction. Seulement, des sources concordantes révèlent que la cession de la Bicec a déjà eu lieu malgré la procédure judiciaire en instance. Ce qu’il faut démontrer.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le mardi, 09 juillet 2019 19:59
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants