Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le livre de classe à polémique n’a pas été retiré

Non, le livre de classe à polémique n’a pas été retiré

La réponse est :
Paru le mercredi, 12 septembre 2018 12:41

Il se dit que l’ouvrage de classe de 5ème dont le contenu sur les pratiques sexuelles « déviantes » fait problème, n’est plus inscrit sur la liste des manuels scolaires. Vrai ?

Des remerciements anonymes à l’endroit de la ministre des Enseignements secondaires ont été très partagés ces derniers jours. Une gratitude qui ferait suite à un retrait (imaginaire) du livre de Sciences de classe de 5ème ; dont le contenu fait polémique en ce moment.

Pourtant le retrait dudit ouvrage n’a pas encore fait l’objet d’une instruction officielle de la Ministre. Par contre, une pétition a été lancée le 6 septembre dernier « parce que ce livre contient des images pornographiques, choquantes. En outre il fait référence à des pratiques sexuelles non adaptées à des enfants de bas âge (la fellation, le cunnilingus, homosexualité, etc).», lit-on sur la plateforme de la pétition en question.

Précédents retraits

Quoiqu’il en soit, si ce manuel venait à être retiré, ce ne sera guère la première fois. En 2017, le livre «Moving On, Student's Book 2» de la classe de 5ème du sous-système anglophone a été supprimé de la liste des manuels scolaires. La raison évoquée est qu’il contenait des extraits faisant la promotion de l’idéologie sécessionniste. En 2010, «Collicools» attribué à Guillaume Apollinaire et inscrit en Terminale et « Le secrétaire intime » de Goerge Sand, en classe de Première, étaient retirés en pleine année scolaire.

20915 retire

 

«Guillaume Apollinaire (..) n’à jamais écrit Collicools mais deux recueils différents respectivement intitulés Calligrammes" et "Alcools», expliquait alors Evelyne Mpoudi Ngolle, inspectrice nationale de pédagogie chargée des Lettres au ministère des Enseignements secondaires. Quant à l’œuvre «Le secrétaire intime» de George Sand, les autorités lui trouvaient des relents «pornographiques inadaptés au valeurs morales prônées par le système éducatif camerounais».

M.N.M.

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants