Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Il se dit qu’au Cameroun, on répond à une question par une question

Il se dit qu’au Cameroun, on répond à une question par une question

Paru le vendredi, 14 avril 2017 08:53

Il est de notoriété publique que le Camerounais lambda excelle dans cet exercice. Vrai ?

Au Cameroun, il est effectivement très possible de mener une conversation rien qu’avec des questions. Et les deux interlocuteurs se comprennent très bien entre des questions classiques et des questions rhétoriques inspirées du français courant. Et si vous en doutez, voici des morceaux choisis des célèbres questions des conversations made in Cameroon. On est bien loin d’un dialogue de sourd, rassurez-vous.

Question : Mon frère, il semble qu’au Cameroun, on répond une question par une question ?

Réponse : Qui t’a dit ça ?

Q : Est-ce vrai alors ?

R : Tu ignores quoi? Tu veux prendre dans ma bouche ? (pour dire que c’est vrai)

Q : Gars, laissons ce débat. On se prend une bière ?

R : Est-ce que j’en fabrique ? (il veut dire : quelle bonne idée !)

Q: Tu ne pouvais pas aussi refuser mon frère ?

R : C’est le lait ? J’ai le moule ? (entendez : ce serait une bêtise de refuser)

Q : On peut aller à Olympia Snack Bar ?

R: Tu poses les réponses ? (Entendez : ça va de soi)

Q : Mais gars, c’est toi qui payes le taxi hein ?!

R : oui non ? (Pour dire oui)

Q : Mais mon pote, tu achètes même la voiture quand non ? Tu veux mourir dans les taxis ?

R : On va faire comment mon frère ? (pour signifier une impuissance face à une situation)

 

Dernière modification le vendredi, 14 avril 2017 08:57

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam