Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, Boris Kevin Tchakounte, l'enseignant poignardé à mort à Nkolbisson n'y était pas officiellement en service

Non, Boris Kevin Tchakounte, l'enseignant poignardé à mort à Nkolbisson n'y était pas officiellement en service

La réponse est :
Paru le mercredi, 15 janvier 2020 12:02

Selon la rumeur, ce professeur de mathématiques avait été affecté à Nkolbisson par le ministère des Enseignements secondaires. Vraiment ?

C’est un drame qui fait l’objet de tous les commentaires ou presque actuellement au Cameroun. Il s’agit d’un enseignant poignardé à mort le 14 janvier dernier, par un élève dans un établissement public à Nkolbisson, une banlieue de Yaoundé. Parmi les versions les plus répandues, il y en a une qui prétend que le professeur était en poste à Nkolbisson. Ce n’est pas vrai.

Dans le communiqué publié le jour du drame par le ministre des Enseignements secondaires, Nalova Lyonga, l’on apprend autre chose. « Le mardi 14 janvier 2020 monsieur Njomi Tchakounte Boris Kevin, professeur de mathématiques en service au lycée de Panke Djinoum dans la Région de l’Ouest, a été mortellement poignardé par un élève de 4è Espagnol du lycée classique de Nkolbisson, en plein cours ».

En d’autres termes, l’enseignant qui a trouvé la mort n’était pas officiellement en service à Nkolbisson mais dans la région de l’Ouest. Il était donc à Nkolbisson pour des cours privés. Ce qui ne justifie pour autant pas qu'il ait trouvé la mort dans l'exercice de ses fonctions. Mais, il faut faut rappeler les faits.

« Pour l’heure, indique le membre du gouvernement, les enquêtes sont en cours pour déterminer les mobiles de cet acte odieux ».

SA

Dernière modification le mercredi, 15 janvier 2020 14:09
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants