Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, la chapelle de la Cathédrale de Yaoundé n’a pas été attaquée pendant le service religieux du matin ce mardi 17 décembre 2019

Non, la chapelle de la Cathédrale de Yaoundé n’a pas été attaquée pendant le service religieux du matin ce mardi 17 décembre 2019

La réponse est :
Paru le mardi, 17 décembre 2019 14:12

Plusieurs publications sur les réseaux sociaux affirment que des hommes armés ont braqué la cathédrale de l’archidiocèse de Yaoundé à la fin de la messe de 6h et ont emporté la quête. Est-ce vrai ?

De nombreuses publications sur les réseaux sociaux ce mardi 17 décembre 2019 font état d’un «braquage» ce matin à la Cathédrale Notre-Dame-des-Victoires de Yaoundé. Selon les auteurs, l’attaque, qui a eu lieu «à la fin de la messe de 6h», a été perpétrée par «des hommes armés» qui «ont emporté toute la quête après avoir tenu en respect le célébrant et les fidèles».

braquage

 

Les assaillants seraient ainsi repartis avec près de 8 millions de francs Cfa, dit-on. Cette information n’est cependant pas exacte. S’il est vrai que des individus non identifiés ont fait irruption à la Cathédrale de Yaoundé dans la matinée de ce mardi, l’attaque a eu lieu hors de la chapelle et non pendant la messe du matin (qui débute à 6h15) comme le laisse croire la rumeur.

«Ce mardi du 17 décembre 2019 vers 7h20 du matin, deux individus ont pris d’assaut le bureau de la caissière de la Cathédrale de Yaoundé, Mme Biloa Nicaise épouse Atangana qui venait d’arriver pour débuter son office. Lesdits individus ont feint d’être à la recherche du change pour s’en prendre à elle en la ligotant, saccageant son bureau et emportant ses effets personnels ainsi que le contenu des différentes caisses dont le montant reste à déterminer», indique l’abbé Apollinaire Bertrand Ndzoumou Mendo, directeur par intérim de la communication de l’archidiocèse de Yaoundé, dans un communiqué publié peu de temps après cet incident.

archi

 

Ce dernier assure que la caissière est «saine et sauve» et qu’«aucun prêtre, ni autre fidèle n’a été l’objet de quelque sévisse que ce soit». Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire qui survient pendant l’avent, période pendant laquelle les fidèles catholiques se préparent intérieurement à célébrer Noël.

Patricia Ngo Ngouem

Dernière modification le mardi, 17 décembre 2019 14:20
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants