Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le port du pantalon taille basse n’est pas un signal sexuel

Non, le port du pantalon taille basse n’est pas un signal sexuel

La réponse est :
Paru le vendredi, 19 juillet 2019 16:59

Une image partagée sur les réseaux sociaux prétend que cette mode vestimentaire était le signe utilisé par des détenus dans les pénitenciers américains pour avoir des relations intimes avec d’autres prisonniers. Vraiment ?

Une image, qui circule depuis peu sur les réseaux sociaux au Cameroun, prétend que le port des «pantalons au-dessous des fesses» est une mode vestimentaire qui viendrait des prisons américaines, où «les prisonniers qui souhaitaient avoir une relation sexuelle avec d’autres prisonniers avaient besoin d’inventer un signal qui ne serait pas reconnu par les gardiens».

taille in

Ladite image est supposée être une mise en garde pour tous ceux qui portent le pantalon baissé, notamment les jeunes garçons auprès desquels cette tendance est très répandue. Cette information n’est pas vraie, car ne reposant sur aucune donnée fiable ou vérifiée. Il s’agit en réalité d’une légende urbaine.

Cette mode vestimentaire, appelée «sagging» en anglais, consiste à porter le pantalon «en dessous» des hanches (ou des fesses) de façon à dévoiler le sous-vêtement. S’il est vrai qu’elle est belle et bien née dans les prisons aux Etats-Unis, elle n’a cependant aucun rapport avec la sodomie. «Il y a une origine bien précise à ce phénomène de mode. En effet, ce style viendrait du milieu carcéral, où les détenus portent des uniformes souvent trop grands pour eux et n’ont pas le droit aux ceintures, par mesure de sécurité», précise le célèbre magazine hebdomadaire français d’actualités et d’images, Paris Match, dans cet article.

Plusieurs théories circulent par ailleurs sur cette tendance vestimentaire. Selon certains, le port du pantalon taille basse était un pied de nez que les prisonniers faisaient aux policiers, une fois libérés, ou un signe de reconnaissance des ex-taulards. D’autres affirment que cette mode, très prisée dans les années 90 par les rappeurs américains, visait notamment à leur donner un style «bad boy» (mauvais garçon).

Pour d’autres encore, la rumeur prétendant que le port du pantalon taille basse aurait été pour les prisonniers une façon de signaler qu'ils étaient prêts à avoir des relations sexuelles avec les autres détenus est un argument de dissuasion employé par les opposants au «sagging».

P.N.N

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants