Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, dans la tradition bamiléké, le tissu «Ndop» n’est réservé qu’aux rois et notables

Oui, dans la tradition bamiléké, le tissu «Ndop» n’est réservé qu’aux rois et notables

La réponse est :
Paru le mercredi, 24 janvier 2018 12:11

Il se dit que ce tissu patrimonial des peuples de l’Ouest Cameroun n’est pas à la portée de tous. Vrai ? 

 Aujourd’hui, la mode traditionnelle se démocratise grâce aux stylistes et couturiers. Et le tissu «Ndop» n’échappe pas à cette razzia de la modernité.

Pourtant, dans la pure tradition Bamiléké, ce tissu bleu aux motifs géométriques et graphismes blancs n’est arboré que « par les rois et les princes », insiste Philémon N. (prénom d’emprunt), membre d’une société secrète traditionnelle Balengou (l’un des peuples de l’Ouest Cameroun).

Décliné en jupes volantes, robes amples, ou autres tenues traditionnelles, le Ndop est arboré lors de certaines parades traditionnelles et rituelles. « Et ce, par des dignitaires justifiant d’un titre au sein de la communauté et d’un attribut traditionnel conséquent », mentionne Hervé Fokoua, ressortissant de Bafoussam.

7375 VETEMENT

 

Toutefois, ce mythique tissu en coton a quitté la cour du palais royal pour s’imposer sur les podiums de mode. Le bien connu styliste camerounais, Martial Tapolo, l’a utilisé pour une collection de vêtements en 2012. Des jeunes créateurs de mode locaux ne sont pas en reste.

M.N.M.

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants