Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Tourisme gastronomique : un sondage ouvert pour la sélection de 15 mets typiques du Cameroun

Tourisme gastronomique : un sondage ouvert pour la sélection de 15 mets typiques du Cameroun

Paru le samedi, 26 juin 2021 02:36

Le ministère du Tourisme et des Loisirs (Mintoul) a ouvert un sondage dans le but de désigner les 15 mets les plus représentatifs du Cameroun. D’après un communiqué signé par Bello Bouba Maïgari, chef de ce département ministériel, le sondage est « organisé sur l’ensemble du territoire national et au-delà des frontières, à partir du lundi 28 juin 2021 pour une durée de 12 jours ».

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’un programme de promotion du tourisme gastronomique mise en œuvre par l’Organisation internationale de la propriété intellectuelle. Le programme qui prend également en compte les pays comme le Pérou, la Malaisie, et le Maroc vise à valoriser, protéger et promouvoir la cuisine camerounaise, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays à l’aide de la propriété intellectuelle.  

L'ambition est d'accroître l’activité économique et la valeur ajoutée dans les secteurs de la gastronomie et du tourisme en garantissant, par exemple des pratiques, culinaires traditionnelles, l’origine géographique et la qualité des ingrédients, le respect de certaines règles dans la manipulation des aliments. 

Le sondage est présenté sous forme d’une enquête à travers un questionnaire anonyme libellé dans les deux langues officielles du Cameroun à savoir le français et l’anglais. Il donne à choisir cinq mets parmi une cinquantaine présélectionnée dans les grandes aires socioculturelles du pays que sont : l’aire soudano-sahelienne, l’aire Fang-Beti, l’aire Grassfield et l’aire Sawa.  

L’enquête est ouverte aux Camerounais résidents et non-résidents ainsi qu’à la communauté internationale. À chacune de ces catégories correspond un questionnaire précis. Le vote peut se faire soit en ligne via des liens qui seront ouverts au jour du début de l’opération, soit physiquement, au sein des services déconcentrés du Mintoul.

Vanessa Ngono Atangana

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes