Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, malgré la menace Boko Haram, des Occidentaux ont recommencé à faire tourisme dans l’Extrême-Nord du Cameroun

Oui, malgré la menace Boko Haram, des Occidentaux ont recommencé à faire tourisme dans l’Extrême-Nord du Cameroun

La réponse est :
Paru le vendredi, 02 mars 2018 14:55

Depuis le début de l’année 2018, la délégation départementale du Tourisme note des arrivées dans le département du Mayo Sava.

Les attaques répétées du groupe islamiste Boko Haram dans l’Extrême-Nord du Cameroun depuis 2013 ont certes ralenti le tourisme dans la région, mais le secteur n’est pas mort pourtant comme le pensent certains. A preuve, la délégation régionale du Tourisme pour l’Extrême-Nord confirme depuis le mois de janvier 2018 que les « touristes sont de retour ».

« Deux groupes de touristes allemands et polonais y ont séjourné en décembre 2017. Le Mayo Danay, le Mayo Kani et la ville de Maroua ont redonné du plaisir à ces Européens à travers le mac de Maga, le marché et le Lamidat de Pouss, les cases en plus de Mourla, le Pic de Mindif, les Lamidat et leurs fantasia et le marché artisanal de Maroua », affirme la délégation régionale du Tourisme.

Au niveau départemental, Jean Bello, délégué du tourisme dans le Mayo-Sava, informe encore que 21 touristes russes ont séjourné le 1er mars 2018 à Oudjila dans le département du Mayo-Sava. « L'hirondelle qui annonce le printemps! C'est le signe de la relance des activités touristiques et du regain d'intérêt des touristes occidentaux pour la destination Extrême-Nord Cameroun », se réjoui Jean Bello.

Depuis 2013 la délégation régionale du Tourisme pour l’Extrême-Nord a noté un taux d’occupation de certains hôtels qui est passé de 90% à 30%. Ceci dans un contexte où, à cause de la menace Boko Haram, plusieurs chancelleries occidentales ont déclaré la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, zone à risque pour leurs compatriotes.

S.A

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants