Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, Samuel Eto’o n’est pas candidat aux élections présidentielles de 2018

Non, Samuel Eto’o n’est pas candidat aux élections présidentielles de 2018

La réponse est :
Paru le lundi, 02 avril 2018 12:25

Une rumeur a couru à propos  de l’ex-Lions indomptable qui serait candidat à la présidence du Cameroun

 Visiblement, Samuel Eto’o fait beaucoup fantasmer. Après la rumeur de  dépigmentation , et celle du million et demi donné à chaque rapatrié de Libye, dans le registre des rumeurs lancées sur Samuel Eto’o fils en 2018, il faut désormais compter celle sur sa candidature aux élections présidentielles 2018 au Cameroun. 

Publiée initialement le 1er avril, traditionnel jour de fête de la « fake news », aux environs de 10h et demie, sur la page facebook officielle et sur le site web de Jeune Afrique, une interview supposée réalisée en Turquie avec Samuel Eto’o Fils annonce sa candidature à l’élection présidentielles de 2018 au Cameroun. 

Dans cet entretien, tout y passe ; ses qualifications à la fonction de président de la République, la crise anglophone, son gouvernement… Bien que les réponses de l’ancien sociétaire des lions indomptables soient élaborées de façon humoristique, rien ne présume qu’il s’agit d’une blague ; aucune mention, rien. Cette interview sera partagée des milliers de fois sur internet et repris par un nombre important de médias.

11604 eto

Cette publication sera jugée de mauvais goût par Samuel Eto’o Fils,  qui  estime que les propos tenus à son encontre portent atteinte à son honneur « et véhiculent de nombreuses allusions malsaines ». C’est d'ailleurs par un droit de réponse qu’il se charge de publier à cet effet sur sa  page facebook officielle qu’il réclamera un communiqué rectificatif à Jeune Afrique, le média d’où est parti la fake news de sa candidature, et à France 24, un des multiples médias qui l’a reprise sans précaution.

Cette même journée du 1er avril 2018, Jeune Afrique ne publiera pas de communiqué rectificatif mais ajoutera plutôt au texte de l’article publié sur son site web la mention « [Interview imaginaire] » (conf. la date et l’heure de la dernière mise à jour_le 1er avril 2018 à18h19) ; et dans une nouvelle publication sur sa page facebook (légèrement antérieure au droit de réponse de Samuel Eto’o fils), le magazine précise qu’il s’agit d’un « Poisson d’avril » et par conséquent d’une interview directement sortie du fruit de l' imagination de ses rédacteurs à l'occasion du 1er avril. 

Dernière modification le lundi, 02 avril 2018 13:52

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants