Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Attention, le phénomène d'arnaques persiste autour des recrutements à la fonction publique camerounaise

Attention, le phénomène d'arnaques persiste autour des recrutements à la fonction publique camerounaise

La réponse est :
Paru le mercredi, 10 juillet 2019 17:15

Certains disent qu’il faut absolument monnayer pour réussir à un concours administratif au Cameroun.

Le phénomène d’arnaques persiste autour des recrutements à la fonction publique camerounaise. La liste des victimes ne fait que s’allonger. A preuve, dans une note d’information signée le 9 juillet 2019, le ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative (Minfopra), Joseph LE, révèle qu’il lui parvient des alertes et des clameurs émanant des victimes de faits d’escroquerie perpétrés par des personnes de mauvais aloi. Ces arnaqueurs disent agir au nom du membre du gouvernement. Que nenni !

Toujours selon les révélations de Joseph LE, les victimes seraient appâtées par des promesses fallacieuses de réussite aux concours administratifs contre d’indues rétributions. Dans ce sillage, les faussaires, dans le but d’arnaquer les candidats au recrutement, créent de faux profils au nom du ministre de la Fonction publique, ou même se font passer au téléphone pour un de ses proches collaborateurs.

Le membre du gouvernement tient dès lors, à rappeler que l’admission à un concours administratif au Cameroun ne doit en aucun cas faire l’objet d’un quelconque marchandage.

Joseph LE appelle de ce fait les usagers de son département ministériel à observer la plus grande prudence et à ne pas céder à la tentation de la facilité. En revanche, il recommande de se référer à sa page Facebook personnelle officielle, au site web (www.minfopra.gov.cm )et la page Facebook du Minfopra

Sylvain Andzongo

Dernière modification le mercredi, 10 juillet 2019 17:18
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants