Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Malgré la progression du Covid-19, Yaoundé ouvre son ciel à Air France

Malgré la progression du Covid-19, Yaoundé ouvre son ciel à Air France

Paru le mardi, 12 mai 2020 10:47

Son vol commercial était le dernier enregistré au Cameroun avant la fermeture des frontières aériennes le 18 mars 2020. Hormis le vol spécial autorisé plus tard pour rapatrier les ressortissants français bloqués au Cameroun. Air France sera aussi la première compagnie à reprendre ses vols commerciaux à destination du pays.

Le 11 mai, le ministre des Transports (Mintrans), Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, a adressé une demande d’autorisation des vols commerciaux de cette compagnie au directeur général de la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA). Le Minstrans motive sa demande par une dépêche du secrétaire général de la présidence de la République, « par laquelle le président de la République marque son très haut accord pour l’exécution des vols commerciaux de la compagnie Air France ».

Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe précise que ces vols s’opéreront « alternativement dans les aéroports internationaux de Yaoundé-Nsimalen et de Douala, à raison d’une fréquence hebdomadaire pour la période allant du 4 mai au 30 juin 2020 ».

Annonce d’Air France

Cette démarche intervient après l’annonce, il y a juste quelques jours, par la compagnie Air-France, de la reprise de ses vols commerciaux en direction de certains pays africains, notamment le Cameroun, à compter du 15 juin. Le transporteur français prévoit la desserte, trois fois par semaine, des aéroports de Yaoundé-Nsimalen et de Douala, à partir de Paris Charles de Gaulle.

Le gouvernement camerounais rouvre son ciel à Air France alors que les frontières aériennes restent fermées. En effet, le 17 mars, le président de la République a, entre autres mesures prises pour circonscrire la propagation de la pandémie de Covid-19, ordonné la fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes du Cameroun, à l’exception des vols cargo. Des mesures reconduites le 1er avril pour 15 jours, puis le 16 avril pour la même durée, et qui demeurent en vigueur.

Comme si le gouvernement se préparait déjà à rouvrir son espace aérien aux vols commerciaux, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, a dans un tweet le 10 mai indiqué les dispositions prises en cas de relance des activités du transport aérien : « Avec les tests rapides, nous ferons systématiquement les analyses à l’aéroport et une décision sera simplement prise ».

Auto-confinement

Justement, la pandémie de Covid-19 est loin d’être maîtrisée. C’est sans doute pour apaiser les inquiétudes de l’opinion que le Mintrans souligne dans sa correspondance que les passagers des vols d’Air France « devront présenter un test de dépistage négatif au coronavirus à l’embarquement, et souscrire à un engagement d’auto-confinement à leurs frais à leur arrivée au Cameroun ».

« En outre, des dispositions devront être prises pour leur suivi individuel dans notre pays. Le port obligatoire du masque et le respect des mesures barrières devront également être impératifs pour ces passagers et le personnel de la compagnie Air France », prescrit Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe.

Cette décision intervient au moment où le pays compte officiellement 2 579 cas d’infections au Covid-19, dont 1465 guérisons et 114 décès, selon les chiffres communiqués le 10 mai dernier.

Dominique Mbassi

Dernière modification le mardi, 12 mai 2020 10:50

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes