Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le ministère de la Fonction publique du Cameroun ne recrute pas des instituteurs par téléphone

Non, le ministère de la Fonction publique du Cameroun ne recrute pas des instituteurs par téléphone

La réponse est :
Paru le vendredi, 12 juillet 2019 10:08

Il paraît que des enseignants admissibles au concours du 8 décembre 2018 doivent finaliser leur intégration à la fonction publique par interview téléphonique. Vraiment ?

Le ministère de Fonction publique du Cameroun (Minfopra) recrute-t-il des instituteurs par téléphone ? La question se pose au sein de l’opinion depuis qu’un communiqué attribué au Minfopra invite des enseignants à composer le «+237 675 42 85 39 » pour des interviews téléphoniques.

Anatole Maina, secrétaire général (SG) du Minfopra, répond qu’il s’agit d’un faux communiqué invitant des instituteurs de l’enseignement maternel et primaire déclarés définitivement admis au test de sélection du 8 décembre 2018, à finaliser le processus de leur intégration à la fonction publique. 

« Il s’agit là, d’une énième tentative d’escroquerie organisée par des personnes de mauvais aloi », déclare Anatole Maina. Il rappelle qu’il n’est prévu, dans aucun recrutement dans la fonction publique camerounaise, d’interview par voie téléphonique, et met en garde les auteurs et complices de tels agissements qui les exposent à des poursuites pénales.

Le SG du Minfopra appelle à la plus grande vigilance, les lauréats au test de sélection susdit en indiquant qu’ils seront convoqués, comme cela est d’usage, par voie officielle.

Sylvain Andzongo

 

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants