Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
De faux médicaments contre la Leishmaniose sont signalés par le Ministère de la santé camerounais

De faux médicaments contre la Leishmaniose sont signalés par le Ministère de la santé camerounais

La réponse est :
Paru le mardi, 14 mai 2019 06:51

Des fausses solutions injectables de GULUTAMINE et de GLUCANTIME auraient été découvertes en Iran et au Pakistan

 

Dans un communiqué de  presse publié le 30 avril dernier. Le ministre de la santé publique Dr. Manouada Malachi, informe le public de la découverte en Iran et au Pakistan, selon l'alerte produit n°7/2019 de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de deux faux médicaments; ces derniers sont supposés traiter la Leishmaniose.

La leishmaniose est une zoonose parasitaire causée par un protozoaire du type Leishmania. C'est une maladie endémique dans 98 pays dont le bassin méditerranéen, l'Amérique du Sud, l'Asie, les Etats-Unis et l'Afrique.

Les médicaments en question sont des solutions pour injection de  GULUTAMINE et de GLUCANTIME. Ils se présentent sous la forme 1.5/5ml. Le premier aurait été fabriqué en novembre 2018 et expirera en octobre 2021, tandis que l'autre  aurait été produit en mars 2018 et devrait expirer en février 2021.

Les deux portent l'insciption : "fabriqué pour Tillotts Pharma AG ". Cependant, la société Tillotts Pharma AG a confirmé à l'OMS qu'elle ne fabrique pas, ne sous-traite pas la fabrication et ne distribue pas ces produits nulle part dans le monde.

Analyses

L'analyse en laboratoire du produit GLUCANTIME est en cours. Alors que celle du GULUCATIME révèle que ce produit n'a pas été fabriqué conformément aux bonnes pratiques de fabrication.

Dans son communiqué, le ministre de la santé publique invite par ailleurs  chacun à "plus de vigilance" et le cas échéant,  à arrêter la prise de ce médicament et à en communiquer l'information à l’inspection générale des services pharmaceutiques et des laboratoires aux adresses électronique et téléphonique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  et 655978500.

R.S

Dernière modification le mardi, 14 mai 2019 06:58
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants