Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas siégé le 13 mai 2019 pour sanctionner le Cameroun

Non, le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas siégé le 13 mai 2019 pour sanctionner le Cameroun

La réponse est :
Paru le mardi, 14 mai 2019 16:05

Il paraît les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies auraient même voté des sanctions économiques contre des hauts responsables camerounais. C’est vrai ?

Sur les réseaux sociaux, certains ont annoncé qu’il s’est tenu le 13 mai 2019 à New York, aux Etats-Unis, une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, pour sanctionner le Cameroun et ses dirigeants. Ce n’est pas vrai.

Le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mballa, explique ce qui s’est réellement passé. Selon le membre du gouvernement, des médias ont sans doute pu confondre, volontairement ou par inadvertance, l’échange de vues prévu le 13 mai au siège de l’ONU, sous formule «arria», que certains membres du Conseil de sécurité ont initié sur la situation humanitaire au Cameroun.

« Il y a lieu de souligner et de clarifier davantage au besoin, afin de dissiper toutes équivoques ou toutes confusions que cet échange de vues sous formule arria n’est pas du tout une réunion du Conseil de sécurité, mais plutôt une consultation libre tout à fait en dehors du Conseil, sur l’initiative de certains de ses membres qui s’intéressent à une question, et dans le cas d’espèce, à situation humanitaire au Cameroun», éclaire le Minrex.

En clair, précise Lejeune Mbella Mbella, cet échange de vue sous formule arria et tous les résultats éventuels qui en découleraient n’engageraient en rien le Conseil  de sécurité.

En poussant la recherche, l’on apprend sur le site de Nations Unies que, les réunions  « arria » portent le nom d’un ancien Représentant permanent du Venezuela auprès de l’ONU, Diego Arria, qui a siégé au Conseil en 1992 et 1993 et inauguré cette pratique en 1992.

En outre, ces réunions se tiennent dans une salle de conférence et non dans la salle des consultations du Conseil de sécurité. L’organisateur de la réunion adresse par écrit une invitation aux 14 autres membres par voie de télécopie. L’invitation donne le lieu, la date et l’heure de la réunion en formule Arria, ainsi que le nom de la personnalité invitée. Les réunions en « formule Arria » ne sont pas annoncées dans le Journal des Nations Unies.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants