Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le ministère du Commerce n'a pas signalé des produits alimentaires «Broli» cancérigènes sur le marché camerounais

Non, le ministère du Commerce n'a pas signalé des produits alimentaires «Broli» cancérigènes sur le marché camerounais

La réponse est :
Paru le vendredi, 14 septembre 2018 07:55

Des analyses auraient révélé « des ingrédients cancérigènes dans le lait en poudre et les sardines de la marque «Broli».

Dans la journée du 13 septembre 2018, Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du Commerce a fait une sortie médiatique pour démentir une « Alerte Info » présentée comme émise par ses services. Le message faisait état des analyses qui auraient révélé « des ingrédients cancérigènes dans le lait en poudre Broli et les sardines Broli vendues ces temps-ci ».

Toujours selon le faux message, une enquête aurait été ouverte par le ministère de la Santé. « En plus des conteneurs de spaghetti charançonné dont une partie a déjà été saisie par la douane. La source est découverte mais plus de 50 tonnes de ce poison sont déjà libérés sur le marché », affirment les auteurs du Fake News. Pour tenter de crédibiliser la rumeur, ils ont écrit faussement : « cette info est passée au journal de 13h. Tu peux sauver une vie en envoyant toi aussi ce message à quelqu'un d'autre ». C’est donc ainsi que la rumeur a fait le tour des réseaux sociaux.

 « Le ministre du Commerce tient à démentir formellement et fermement cette information, dont-il ignore la source et qui, après recoupements, se trouve dénuée de tout fondement », a déclaré Luc Magloire Mbarga Atangana. Au ministère de la Santé, ainsi qu’aux services des Douanes, les sources contactées confirment qu’il s’agit d’une rumeur.

S.A

Dernière modification le vendredi, 14 septembre 2018 07:58

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants