Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, des soldats camerounais sont impliqués dans une bavure survenue le 12 mai dans le Sud-ouest

Oui, des soldats camerounais sont impliqués dans une bavure survenue le 12 mai dans le Sud-ouest

La réponse est :
Paru le mercredi, 16 mai 2018 14:57

Une vidéo de la scène violente est en circulation sur internet depuis quelques jours.

La vidéo passe actuellement en boucle sur les réseaux sociaux. On y voit des soldats maltraitant un individu dont les mains sont liées. La personne ligotée gît dans une flaque d’eau boueuse. Un plan de ladite vidéo semble montrer des couleurs d’un mât de drapeau qui rappelle le « vert-rouge-jaune » du Cameroun. L’internaute a vite fait de penser que cette bavure militaire se passe au Cameroun et donc, il s’agit de soldats camerounais mis en cause. Ce n’est pas faux.

Le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo (photo), le confirme dans un communiqué daté du 15 mai 2018. Il raconte les circonstances de cette bavure : « Dans le cadre de la lutte contre les groupes terroristes dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, des éléments de la gendarmerie nationale ont procédé à l’interpellation, le samedi 12 mai 2018, du nommé Tsobbonyi Alphone Tatia alias « Title Man », alias Général ».

Le Mindef poursuit : « son interpellation, après une résistance musclée de sa part, a été filmée et a donné lieu à une vidéo dans laquelle le mis en cause est malmené et ligoté par des hommes en tenue manifestement sortis des normes et techniques légales en pareille circonstance ».

Joseph Beti Assomo indique qu’une enquête a été ouverte pour identifier et, le cas échéant, sanctionner les auteurs de ces agissements contraires au respect des droits humains.

SA

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants