Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, ce n'est pas un employé de la Sonara qui a assassiné une jeune fonctionnaire à Olembé

Non, ce n'est pas un employé de la Sonara qui a assassiné une jeune fonctionnaire à Olembé

La réponse est :
Paru le jeudi, 18 janvier 2018 16:40

Sur les réseaux sociaux, d’aucuns soutiennent mordicus qu'il s'agit bel et bien de l’assassin de Jeanne Christelle Onana Mfegue, décapitée dans la nuit du 16 janvier 2018 à Yaoundé. Vrai ?

C’est la confusion totale depuis que la découverte du corps sans vie et décapitée de Jeanne Christelle Onana Mfegue, 33 ans. C’était le 16 janvier 2018 dans son domicile à Olembé, une banlieue de la capitale camerounaise, Yaoundé. Une version de l’histoire s’est rapidement répandue selon laquelle, le principal suspect dans ce drame serait son compagnon, un certain Michel Nguele, employé à la Société nationale de raffinage (Sonara).

Ibrahim Talba Malla, le directeur général (DG) de la Sonara a alors publié un démenti le 17 janvier 2018. « Un post datant du 16 janvier 2018, émanant des réseaux sociaux présente un certain monsieur Nguele Michel qui serait en service à la Sonara comme l’auteur présumé d’un assassinat commis à l’encontre de la nommée Mfegue Onana Jeanne en service aux impôts de Nylon à Bastos (Yaoundé) », écrit le DG.

Ibrahaim Talba Malla poursuit : « la direction générale de la Sonara ne reconnaît pas ce monsieur sur le dit post comme faisant partie de ses effectifs. Aussi, elle attire l’attention de l’opinion publique sur le fait que l’employé en service à la Sonara s’appelle Nguele Nguele Michel Charly et non Nguele Michel ».

En conclusion, souligne le directeur général, cette information qui est de nature à ternir le nom de son employé et l’entreprise ne concerne pas Nguele Nguele Michel Charly encore moins la Sonara.

S.A

Dernière modification le jeudi, 18 janvier 2018 16:42

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants