Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, le doctorat professionnel n’est pas reconnu dans l’enseignement supérieur au Cameroun

Oui, le doctorat professionnel n’est pas reconnu dans l’enseignement supérieur au Cameroun

La réponse est :
Paru le lundi, 18 novembre 2019 16:05

Certain affirment que le doctorat professionnel n’existe pas dans le système universitaire camerounais. Vraiment ?

En octobre dernier, l’université de Douala a, dans le cadre de l’amélioration de son offre de formation et de l’ouverture de nouvelles filières, procédé au lancement du «doctorat PhD spécialisé» pour le compte de l’année académique 2019-2020. Depuis lors, le débat fait rage sur la «légalité» de cette formation initiée par le recteur de cette institution universitaire, Magloire Ondoa. En réalité, le doctorat professionnel n’est pas reconnu dans l’enseignement supérieur au Cameroun. Par conséquent, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, demande la suspension dudit doctorat dans les universités d’Etat du pays.

universite de in

Dans une correspondance datée du 5 novembre 2019 qui a fuité sur Internet, le chef du gouvernement enjoint le ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), Jacques Fame Ndongo, «de bien vouloir lui faire le point de cette situation (ouverture du doctorat de spécialité, Ndlr), et prendre instamment toutes les dispositions nécessaires afin de mettre définitivement un terme  toute initiative tendant à l’instauration du doctorat professionnel, sous quelque forme que ce soit». Car, précise-t-il, le doctorat professionnel est «contraire à la directive du 11 mars 2006 portant organisation des études universitaires dans l’espace Cemac dans le cadre du système Lmd (licence-master-doctorat, Ndlr)»  

Décret actualisé

Cette directive a pour objet d’organiser les études universitaires conduisant aux diplômes de licence, de master et de doctorat dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). En mai dernier, le Conseil africain et malgache de l’Enseignement supérieur (Cames) avait rappelé que seul le système Lmd reste en vigueur dans l’espace Cames, dont est membre le Cameroun. «Il n’existe pas de doctorat professionnel dans l’espace Cames où le système licence-master-doctorat est en vigueur. En conséquence, le Comité consultatif général demande de se conformer aux us et coutumes académiques de cet espace», avait déclaré le secrétaire général du Cames, Bertrand Mbatchi, dans des propos rapportés par la presse.

En 2018 déjà, le recteur de l’université de Yaoundé II-Soa, Adolphe Minkoa She, avait annulé les doctorats professionnels initiés par l’actuel recteur de l’université de Douala, à l’époque doyen de la faculté des sciences juridiques et politiques dans cette institution académique. Il expliquait sa décision par le fait que ces doctorats ne reposent sur «aucun fondement juridique». La mise en place de «doctorat de spécialité» à l’université de Douala, qui revient ainsi remettre ce sujet au goût du jour, a poussé le Premier ministre à exiger du Minesup, «un projet de décret actualisé» réglementant l’organisation du cycle doctorat dans les universités du pays.

P.N.N

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants