Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, l’opposition n’a pas élu des maires Rdpc à Makak et Matomb

Non, l’opposition n’a pas élu des maires Rdpc à Makak et Matomb

Paru le mercredi, 19 février 2020 17:37

Certains affirment que, bien que gagnant dans ces deux communes du Nyong et Kelle, le PCRN aurait quand-même désigné des concurrents à la tête de l’exécutif municipal.

Une information largement relayée sur les réseaux sociaux fait état de ce que les mairies de Makak et Matomb (département du Nyong-et-Kéllé) dans lesquelles le Parti pour la réconciliation nationale du Cameroun (PCRN) de Cabral Libii a gagné les élections municipales du 9 février dernier, à la majorité absolue, ont des exécutifs communaux issus plutôt du parti au pouvoir : le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc).

En d’autres termes, les conseillers municipaux du PCRN vainqueurs du scrutin local, auraient voté pour des maires issus des listes du RDPC. Ce qui serait une curiosité. Car, comment comprendre qu’un parti de l’opposition qui a obtenu la majorité absolue (plus de 50%) lors du scrutin municipal du 9 février 2020, décide, contre toute attente, d’élire un membre du parti au pouvoir à la tête de l’exécutif communal alors que la loi ne le permet pas.

Vérification faite auprès des sources compétentes, il s’agit d’une Fake News. Anne Féconde Noah, porte-parole de Cabral Libii indique : « C'est une impossibilité sur le plan juridique, je dirais même une incongruité. Notre liste ayant battu celle du RDPC à la majorité absolue, ce dernier est exclu d'office, il n'y aura même pas partage de sièges. Donc la mairie est 100% PCRN.».

Des sources contactées localement indiquent que les exécutifs communaux désignés à Matomb et Makak sont bel et bien des conseillers municipaux du PCRN. Le maire de Makak s’appelle Jean Jacques Mbogol. A Matomb, le maire PCRN s’appelle Fils Hubert Nyobe.

S.A.

Dernière modification le mercredi, 19 février 2020 17:39

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes