Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Camerounais Englebert Zoa Etundi brigue le poste de DG de l’Asecna

Le Camerounais Englebert Zoa Etundi brigue le poste de DG de l’Asecna

Paru le jeudi, 20 août 2020 16:22

Le Cameroun veut occuper le poste de directeur général de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna). La candidature du Camerounais Englebert Zoa Etundi vient d’être présentée à cet effet par les autorités camerounaises.

Le 14 septembre 2020, les dix-huit États membres de l’Asecna (Cameroun, Bénin, Burkina Faso, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Madagascar, Mali, Mauritanie, République centrafricaine, Sénégal, Tchad, Togo, Union des Comores, France) sont appelés à élire un nouveau directeur général à la tête de cet établissement public à caractère international dont la mission est de fournir les services qui garantissent la sécurité des vols dans l’espace aérien qui est à sa charge, de gérer ou d’entretenir tout équipement d’utilité aéronautique ou météorologique.

Pour optimiser les chances de son candidat, Yaoundé déploie d’ores et déjà sa machine diplomatique afin de solliciter le soutien de certains pays africains.

Parcours

Représentant du Cameroun auprès de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) au Canada depuis 2008, Englebert Zoa Etundi revendique plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de l’aviation civile.

Ce titulaire d’un Master Of Science (MSC) est diplômé de l’Université de Surrey au Royaume-Uni et candidat au doctorat à l’Université du Québec à Montréal. Durant son mandat comme membre du Conseil de l’OACI (2008 - 2016), il a été premier vice-président du Conseil, vice-président du plan AFI et président du Comité des transports aériens de l’OACI.

Entre 2013 et 2016, Englebert Zoa Etundi a par ailleurs représenté la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Angola, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Congo, République démocratique du Congo, Guinée équatoriale, Gabon et Sao Tomé-et-Principe) en tant que représentant régional au Conseil de l’OACI.

Sous sa casquette d’expert en services de navigation aérienne, il a audité plusieurs pays africains. Notamment le Sénégal, la République centrafricaine, le Gabon, la République démocratique du Congo, le Soudan, le Swaziland, l’Éthiopie, le Rwanda et Angola.

Stratégie

Mais bien avant ce rayonnement professionnel sur la scène internationale, l’expert camerounais a occupé différents postes de responsabilité au sein de la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA) dont ceux d’inspecteur général adjoint des services de navigation aérienne, de directeur adjoint de la surveillance de la sécurité des services de navigation aérienne, de coordinateur du centre de formation et d’expert régional en sécurité aérienne de la Banque mondiale.

« La stratégie du candidat consiste à renforcer les performances opérationnelles de l’Agence et son rayonnement, tout en assurant son plein essor et sa pérennité. Cela implique des changements organisationnels en vue d’opérer une transition vers une nouvelle approche fondée sur la gestion des risques, favorisant la rigueur, la transparence et la responsabilisation applicables à tous les niveaux de l’institution. Cette stratégie s’articule autour de trois piliers notamment la modernisation, le leadership et l’expansion de l’Asecna », explique le ministère camerounais des Transports.

Précisions que le candidat du Cameroun est en compétition avec trois autres challengers pour le moment. Il s’agit de l’actuel occupant du poste, le Mauritanien Hassen Ould Ely candidat à sa propre succession après un bail de quatre ans à la tête de l’Asecna. Les autres postulants en lice sont : le Tchadien Mahamat Awaré Neissa, le Centrafricain Théodore Jousso.

Baudouin Enama

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam