Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Droits sociaux : 2585 ex-employés de la Sonaposte et de la CEPC passent à la caisse

Droits sociaux : 2585 ex-employés de la Sonaposte et de la CEPC passent à la caisse

Paru le mardi, 21 juillet 2020 16:51

Le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, annonce dans un communiqué que les ex-employés de la Société nationale des postes (Sonaposte) et de la Caisse d’épargne postale du Cameroun (CEPC) perçoivent depuis le 20 juillet 2020 leurs droits sociaux.

Sans indiquer le montant global mis en paiement, le communiqué précise qu’il s’agit de la première tranche du reliquat. En effet, en 2013 le gouvernement avait déjà débloqué 930 millions de FCFA représentant 20% du montant total des droits encore dû par l’État aux employés des deux défuntes entreprises publiques.

 Cette opération, indique la division des affaires juridiques, du contentieux et des relations internationales de la Cameroon Postal Services (Campost), concerne au total 2585 ex-employés, dont des agents publics, les retraités, les personnels licenciés et autres temporaires disséminés à travers le pays.

Après leur faillite provoquée par des difficultés financières décelées dès 2003, Sonaposte et CEPC ont fusionné pour donner naissance par décret présidentiel du 23 avril 2004 à la Campost, entreprise ayant l’État du Cameroun comme unique actionnaire. La Campost assure les missions de service public postal qui lui sont concédées par l’État, établit et exploite les réseaux des services postaux et fournir des prestations postales à caractère financier.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam