Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, il y a aussi eu mutinerie à la prison de Buea

Oui, il y a aussi eu mutinerie à la prison de Buea

La réponse est :
Paru le samedi, 27 juillet 2019 08:27

Il paraît que les détenus de la prison principale de Buea, dans la région du Sud-Ouest, se sont aussi révoltés comme ceux de Kondengui à Yaoundé. Vraiment ?

Mardi dernier, une journaliste camerounaise annonçait sur sa page d’information officielle Facebook, une mutinerie à la prison principale de Buea, capitale régionale du Sud-Ouest secouée par la crise anglophone. «Des coups de feu lourd auraient été entendus à la prison centrale (sic) de Buea aujourd’hui le 23 juillet, après la prise en otage des gardiens de prison par les détenus. Selon les sources, tôt ce matin, une fraction de prisonniers, majoritairement pro-indépendantistes, s'apprêtaient à fustiger ce qu'ils qualifient d'"injustice" et de "détention illégale"», écrivait-elle en anglais.

La nouvelle s’est aussitôt répandue en ligne. Certains commentaires disaient que les prisonniers de Buea s’étaient, eux aussi, «révoltés» comme ceux de la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, qui se sont mutinés lundi pour réclamer notamment leur libération et de meilleures conditions de détention. Ce qui n’était qu’une rumeur a été officialisée par le gouvernement deux jours plus tard. «Le 23 juillet 2019, des personnes en détention provisoire, dans le cadre des troubles sécuritaires perpétrées dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ont mené un mouvement d’humeur au sein de la prison principale de Buea», confirme le ministre de la Communication (Mincom), René Emmanuel Sadi, dans un communiqué publié ce jeudi.

Les «insurgés», selon le terme employé par le gouvernement, ont barricadé l’entrée principale de la prison, saccagé et incendié ses diverses installations, en l’occurrence la bibliothèque, le bureau du chef de service de la discipline et le magasin de vivres.

Outre les dégâts matériels enregistrés, «le bilan général de cette mutinerie» fait état de 45 blessés : deux éléments des forces de sécurité et 43 détenus. Comme à Yaoundé, le Mincom assure que la mutinerie de la prison de Buea n’a fait «aucune perte en vie humaine».

P.N.N

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants