Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, il y a bien une pénurie inexpliquée de passeports au Cameroun

Oui, il y a bien une pénurie inexpliquée de passeports au Cameroun

La réponse est :
Paru le mercredi, 28 février 2018 13:51

La presse locale a-t-elle tort de déplorer un dysfonctionnement pour l’obtention de ce document, alors que les autorités rassurent ? 

La presse annonce la pénurie de passeport et Carte nationale d’identité – CNI- à cause d’un manque de carton ; principale matière première pour l’établissement de ces documents officiels. Pourtant, la Direction Générale de la Sécurité Nationale assure qu’il n’y a pas de pénurie et que celle évoquée par les médias est l’œuvre d’arnaqueurs. « Il n’y a aucun blocage, ni dans la production des passeports, ni dans la production des Cni. Le stock de carnets de passeport peut couvrir une période d’un an » renseigne Dominique Baya, le secrétaire général de la DGSN, cité dans l’édition du 27 février 2018 du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune.

M. Baya poursuit que ce manque est entretenu par des arnaqueurs pour monter les enchères et escroquer les usagers. L’établissement du passeport revient officiellement à 78 000 Fcfa ; mais dans les « réseaux », l’usager peut débourser deux à trois fois plus de ce montant. Cameroon Tribune rapporte qu’un arnaqueur a été surpris avec 14 passeports et gardé à vue à la direction de la Police judiciaire. 

Toutefois, les assurances de la DGSN ne peuvent effacer les plaintes qui s’accumulent. « Le Sg/DGSN a affirmé dans le Quotidien national qu'il n'y a pas pénurie. Depuis 2 mois, j'attends les passeports des membres de ma famille en vain. Que nos dirigeants apprennent à assumer de dire les choses telles qu'elles sont aux citoyens.», fulmine un usager. « Mon ami a pris l'avion jusqu'a Berlin pour refaire son passeport à l'ambassade du Cameroun ; ils lui ont dit que les cartons des passeports sont finis. Le Cameroun est trop étrange !», se plaint un internaute. « Qu’ils admettent qu’il y a eu rupture de fabrication de passeports parce que j'en suis une victime qui attend depuis octobre et continue à attendre», déplore une autre.

En 2006, il y avait une pénurie de passeports. Mais cette fois là, c’était une volonté gouvernementale ; en attendant la mise en service du passeport de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale–CEMAC.

Monique Ngo Mayag

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants