Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Plus de 57 milliards FCFA de la BAD pour renforcer la lutte contre le coronavirus au Cameroun

Plus de 57 milliards FCFA de la BAD pour renforcer la lutte contre le coronavirus au Cameroun

Paru le jeudi, 25 juin 2020 15:03

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver un prêt de 88 millions d’euros (plus de 57 milliards de francs CFA) pour financer le Programme d’appui budgétaire en réponse à la crise Covid-19 au Cameroun (PABRC), a annoncé l’institution financière dans un communiqué le 23 juin dernier sur son site Internet. Ce prêt, déjà intégré dans la loi des finances rectificative 2020, s’inscrit dans le cadre du mécanisme de réponse rapide Covid-19 de la BAD, principal canal de l’institution pour protéger les pays africains des impacts économique et sanitaire de la crise.

L’objectif du PABRC est de contrôler la propagation du coronavirus, de sauver des vies et d’atténuer ses effets socio-économiques négatifs dans le pays, notamment sur les ménages et les entreprises, apprend-on. Le programme comprend également des actions à plus long terme pour renforcer la résilience de l’économie comme base de la reprise.

Il appuiera en outre la mise en œuvre d’un plan d’intervention sanitaire pour améliorer les tests et assurer une détection précoce et une gestion rapide du virus, réduisant ainsi le nombre de décès et améliorant le taux de récupération. Il soutiendra également les plus vulnérables en versant des allocations familiales au personnel des entreprises incapables de payer les cotisations de sécurité sociale, ainsi qu’en distribuant des kits de santé.

« Les actions de protection sociale et de résilience économique dans le cadre de ce soutien cibleront particulièrement les femmes, ainsi que les ménages et les entreprises dirigées par elles », a déclaré Solomane Kone, directeur général Afrique centrale et directeur national pour le Cameroun de la BAD.

Cet appui budgétaire de la BAD vise à soutenir l’activité économique et à sauvegarder l’emploi, avec notamment le remboursement des crédits de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour rétablir la trésorerie des entreprises, ainsi que l’achat d’intrants pour soutenir les chaînes de valeur agricoles stratégiques (volaille, poisson, semences et céréales). Il soutiendra également les petites et moyennes entreprises (PME) dans les secteurs de l’agro-industrie, de la santé et de l’éducation.

La BAD indique que cette opération complète le projet d’urgence spécial de 13 millions de dollars (plus de 7 milliards de FCFA) pour les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) et la République démocratique du Congo pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Celui-ci a été approuvé au début du mois de juin en cours.

Le 8 avril dernier, la BAD a annoncé la création d’un fonds de 10 milliards de dollars (soit près de 6000 milliards de francs CFA) pour aider les États membres et les acteurs du secteur privé d’Afrique pour lutter contre le coronavirus. Ce financement intervient au moment où le pays compte 12 592 cas positifs, dont 10 100 guéris et 313 décès, selon les chiffres officiels communiqués le 24 juin.

P.N.N.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.