Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Mincommerce dément une augmentation du prix du gaz de 6500 à plus de 7300 Fcfa

Le Mincommerce dément une augmentation du prix du gaz de 6500 à plus de 7300 Fcfa

Paru le mercredi, 29 septembre 2021 08:14

Face aux rumeurs persistantes sur une augmentation du prix du gaz dès le 1er octobre prochain, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, est monté au créneau ce 28 octobre pour démentir. « Une prétendue information, relayée par les réseaux sociaux, fait état de l’augmentation du prix de la bouteille de gaz domestique à 7 300 FCFA pour les uns et 7 310 FCFA pour les autres, à compter du 1er octobre (le Mincommerce) tient à démentir fermement cette fausse information, qui participe des manœuvres visant à manipuler l’opinion pour des fins inavouées », informe le membre du gouvernement.

Le ministre Mbarga Atangana rappelle à cet effet que « le prix de cession de la bouteille de gaz domestique au consommateur, qui bénéficie de la haute et constante attention des pouvoirs publics, reste inchangé à 6 500 FCFA la bouteille de 12,5kg ».

Hausse des prix

C’est en juillet 2014 que le gouvernement a procédé à la dernière augmentation de gaz domestique. La bouteille de 12kg, la plus utilisée dans les ménages, est ainsi passée de 6000 à 6500 FCFA. Avant cela, le prix avait déjà connu une augmentation en 2006.

Les rumeurs sur une augmentation du prix de la bouteille de 12kg de gaz domestique interviennent dans un contexte de hausse plus ou moins généralisée des prix sur les marchés. « Nous assistons effectivement depuis la survenance de la pandémie du covid-19 à une dérégulation sans précédent des chaînes d’approvisionnement des marchés internationaux, dérégulation caractérisée notamment par une disposition moindre des produits (…) aggravée par une explosion des coûts de facteurs », a expliqué le Mincommerce le 14 septembre dernier au quotidien gouvernemental.

Subvention

Pour le membre du gouvernement, une hausse des prix de certaines denrées apparaît de fait inévitable. « d’autres ajustements de prix ne sont (…) pas à exclure dans le futur, notamment dans le secteur des matériaux de construction, secteur dont la dernière homologation des prix remonte de dix ans en arrière au moins, dans un contexte diamétralement différent », avait-il déclaré.

D’après le site d’information économique Investir au Cameroun, le pays importe encore plus de 80% du gaz domestique consommé localement, bien qu’il soit producteur de gaz domestique, via la Société nationale de raffinage. C’est la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH) qui assure la subvention des prix du gaz.

La bouteille de gaz de 12,5 kg, que les ménages camerounais achètent au prix (homologué) de 6 500 FCFA depuis 2014, revenait en réalité sur le marché local entre 10 000 et 11 000 FCFA. Il se dégage donc un gap compris entre 3 500 et 4 500 FCFA par bouteille, qui est pris en charge par l’État du Cameroun.

Ludovic Amara

 

Lire aussi : Matériaux de construction, denrées alimentaires… : le gouvernement prépare les esprits à une hausse des prix homologués

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.