Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, le Cocan n’est pas l’auteur des décorations aux aéroports de Yaoundé et Douala

Paru le mardi, 28 décembre 2021 14:31

deco can

Des photos montrant notamment des décorations avec des ballons de baudruche aux aéroports internationaux de Yaoundé-Nsimalen et de Douala circulent abondamment sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Ces décorations s’inscrivent dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le Cameroun organise du 9 janvier au 6 février 2022, selon des publications virales.

Ces images suscitent de nombreuses railleries sur la Toile.

«Voici la déco des aéroports de Douala et Yaoundé pour la CAN 2021. Ou c’est fétiches ooohhh…», s’interroge l’auteure de cette publication partagée des dizaines de fois sur Facebook depuis le dimanche 26 décembre. «Des épouvantails sexy à plusieurs millions pour mieux effrayer les visiteurs pendant la CAN», renchérit une autre publication sur Facebook. «Ça c’est quoi ça ?! 3000 milliards d’investissement pour la Can et on décore les aéroports comme si c’est l’anniversaire (sic) », s’insurge cet internaute sur le même réseau social. La même désapprobation est également exprimée sur Twitter (1, 2).

Dans les commentaires, certains pointent un doigt accusateur sur le Comité local d’organisation de la CAN (Cocan) à qui ils prêtent ces décorations, tandis que d’autres supplient le Cocan de les enlever ou de réajuster le tir. En réalité, le Cocan n’est pas derrière ces décorations. Celles-ci sont l’œuvre des Aéroports du Cameroun (ADC) qui en ont confié la responsabilité à une structure spécialisée qui a gagné ce marché, indiquent des sources internes à l’entreprise, dont l’une des missions est la gestion, l’exploitation, l’entretien, le renouvellement, la réhabilitation et le développement des sept plateformes aéroportuaires du pays.

Aéroports du Cameroun

«La décoration n’est qu’un aspect de ce marché. C’est un marché un peu plus grand qui concerne à la fois les salons, le recrutement et la formation des hôtesses à Yaoundé et Douala et l’animation des salons pendant la CAN. La dame qui s’occupe des décorations en ballons a travaillé en collaboration avec la société qui a eu le marché. Elle est juste une sous-traitante», explique Serge Eric Epoune, chef de la division de la communication des ADC, contacté par SBBC ce mardi 28 décembre. La dame en question est Suzanne Mogue Kamga, patronne de Blue KreAtions, une société spécialisée dans la décoration d’intérieur.

«Les ADC ont voulu embellir leurs aéroports pour accueillir les passagers. Nous avons été spécialement contactés pour la décoration en ballons. Nous sommes plusieurs prestataires à travailler, chacun dans sa niche. Le nôtre, ce sont les ballons. Les poteaux avec des tenues traditionnelles ne sont pas notre travail. Nous les avons retrouvées sur place avant de commencer notre travail. Cela n'a rien à voir avec le Cocan», a-t-elle déclaré à SBBC. Elle affirme avoir travaillé en collaboration avec la société O&S Glams Decor et dément avoir perçu la somme de 500 millions de francs CFA pour réaliser ces décors en ballon dans les deux plus grands aéroports du pays, comme le laissent entendre certaines publications sur les réseaux sociaux.

Branding

Les ADC , apprend-on, ont ainsi souhaité des décorations en ballon de baudruche, communément appelés «pompés» au Cameroun autant par des enfants que par des adultes. «Il y avait des ballons bleu-blanc-rouge (couleurs du drapeau français, Ndlr) à l’aéroport de Roissy-Charles-de Gaulle à Paris, lors de la Coupe du monde 2018. Donc, on voulait juste faire comme on fait ailleurs», confie Serge Eric Epoune. «Il y a 3 ou 4 phases d’éléments décoratifs. Ces ballons de baudruche avaient pour objectif de créer l’impact perspectif dans l’esprit et le visuel de ceux qui entraient au Cameroun à ce moment-là. Après ces ballons, on allait passer à d’autres types de décorations, à d’autres éléments décoratifs», ajoute-t-il.

Lundi 27 décembre, le Cocan a publié un communiqué dans lequel il démente être «l’auteur» de ces décorations, alors que la polémique enfle sur Internet. «Les campagnes d’affichage et de branding dans le cadre de la CAN TotalEnergies Cameroun 2021 obéissent à des caractéristiques particulières (charte graphique conforme, présence du logo de la CAF, figuration de la mascotte Mola, trophée de la CAN) entre autres», peut-on lire dans le document signé du porte-parole du Cocan, Abel Mbengue.

P.N.N

Dernière modification le mercredi, 29 décembre 2021 07:25

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Infographie sur le taux d’insertion des jeunes diplômés au Cameroun entre 2016 et 2020

InfographieSBBC cameroun insertion jeunes diplomes

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.