Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Attention, cette « note de service » des Douanes est un faux

Paru le jeudi, 30 septembre 2021 10:58

52798 tournesol 2

Un document présenté comme une « note de service » de la direction générale des douanes circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Celle-ci « porte réglementations de participation de la vente aux enchères du 05 octobre au port autonome de Douala ». Le document précise notamment la procédure d’éligibilité à ladite vente aux enchères.

« Les inscriptions se feront auprès du service client dédié à cet effet contre attribution d’un numéro d’accès dont le récépissé sera remis le jour de la vente à l’entrée des services centraux. Les frais d’inscription s’élèvent à 30 000 FCFA (sic) », peut-on lire sur cette prétendue note datée du 20 septembre 2021. Le document invite ainsi les personnes intéressées à « s’inscrire via WhatsApp auprès du service clientèle prévu à cet effet au numéro 652307490 ».

Interrogé jeudi 30 septembre, la direction générale des douanes a indiqué à SBBC qu’il s’agissait d’un « fake ». « Les ventes aux enchères publiques des marchandises en dépôt en douane se font à la criée, au dernier enchérisseur. Il n’y a pas de frais à débourser dans un compte pour y participer. C’est le fait à éviter et à faire éviter à l’opinion. Ce fake est une arnaque », a déclaré une source autorisée, sous le couvert de l’anonymat. « Le programme des ventes du mois d’octobre n’est pas encore disponible. Les modalités sont les mêmes que celles prévues par le Code des douanes Cemac », a ajouté notre source.

Réglementation

Seul le programme des ventes aux enchères publiques du mois d’août 2021 est actuellement disponible sur le site Internet des douanes.  «Lesdites opérations ne requièrent aucun versement préalable de sommes d’argent pour la réservation de lots, ni de cautions, de consignations ou toutes perceptions non prévues par la réglementation en vigueur», affirmait le directeur général des douanes, Fongod Edwin Nuvaga, dans un communiqué le 3 juin dernier, alors que des communiqués attribués à l’administration douanière invitaient le public à verser de l’argent pour la réservation de lots qui feraient l’objet de ventes aux enchères publiques organisées par la douane au port de Douala.

La fausse note qui circule actuellement ne correspond pas à la charte graphique des documents de la douane camerounaise. En effet, le site Internet et l’adresse email sont systématiquement mentionnés sur ces documents, comme on peut le voir sur ces véritables notes de services publiées sur le site Internet de la douane (voir images ci-dessous).  Ce qui n’est pas le cas sur le document qui circule actuellement. Autre indice qu’il s’agit d’un faux : plusieurs éléments ont été scannés et collés sur le document (date, cachet et signature du DG, etc.). En outre, les erreurs de syntaxe et de ponctuation jettent un discrédit sur l’authenticité de ce document.

52798 tournesol 1

52798 tournesol1

Selon la réglementation camerounaise, les marchandises ayant passé un séjour prolongé au port sans avoir été dédouanées par leurs propriétaires doivent être vendues aux enchères. Cette opération vise à décongestionner le port afin de recevoir d'autres marchandises et de permettre à la douane d’engranger des recettes. Des textes spécifiques encadrent les opérations de ventes aux enchères publiques effectuées par la douane.

Patricia Ngo Ngouem

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.