Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Opérations humanitaires : Yaoundé demande plus d’impartialité à Médecins sans frontières

Opérations humanitaires : Yaoundé demande plus d’impartialité à Médecins sans frontières

Paru le mardi, 01 septembre 2020 15:40

Le ministre des Relations extérieures (Minrex), Lejeune Mbella Mbella, et son collègue de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, ont reçu en audience le chef de mission de Médecins sans frontières (MSF), Modeste Tamakloé Koku, le 31 août 2020 à Yaoundé.

Il s’est agi pour les membres du gouvernement, au cours de cette audience, d’amener cette organisation non gouvernementale (ONG) internationale à recentrer son action au Cameroun, à travers plus de neutralité et d’impartialité dans ses opérations sur le terrain.

En effet, MSF est présente dans les régions de l’Extrême-Nord où continue de sévir la secte terroriste Boko Haram, et dans le Sud-Ouest et le Nord-Ouest, où des groupes armés, au nom des velléités séparatistes, brûlent et pillent les édifices publics et privés, s’attaquent aux forces de défense et de sécurité, sans pour autant épargner les populations civiles qui sont kidnappées et très souvent tuées de manière atroce.

Or, objectent les pouvoirs publics, en intervenant dans ces zones pour offrir des soins aux populations en détresse humanitaire et sanitaire, MSF fait très souvent la part belle aux groupes et sectes terroristes au détriment par exemple des forces de défense et de sécurité. Une attitude jugée partisane que le gouvernement a moult fois dénoncée. Et qui ont par exemple valu une convocation du principal responsable de l’ONG au Minrex en juillet dernier.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.