Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Cameroun évalue la sécuritaire à sa frontière avec le Gabon et la Guinée Équatoriale

Le Cameroun évalue la sécuritaire à sa frontière avec le Gabon et la Guinée Équatoriale

Paru le vendredi, 03 avril 2020 16:25

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo, et son collègue de l’Administration territoriale (Minat), Joseph Atanga Nji, achèvent ce 3 avril 2020 une visite commencée la veille à Kyé-Ossi, ville frontalière de la région du Sud.

D’après le communiqué signé le 1er avril par le Mindef, au cours de cette visite de travail les deux membres du gouvernement « visiteront notamment les postes avancés de la 132e Compagnie d’infanterie motorisée ». Sur place, ils « apprécieront la situation qui prévaut dans la zone dite des trois frontières Cameroun-Gabon-Guinée Équatoriale ».

Au terme de la visite de terrain, Joseph Beti Assomo et Joseph Atanga Nji « tiendront, à huis clos, une réunion d’évaluation de la situation sécuritaire ». En effet, cette zone stratégique pour les échanges commerciaux entre les trois pays charrie des flux humains très importants. Et la porosité des frontières est souvent à l’origine de quelques tensions entre les trois voisins.

Le gouverneur de la région du Sud, Félix Nguélé Nguélé, indique par exemple que « la Guinée Équatoriale a fermé sa frontière, bien avant le coronavirus, pour des raisons de souveraineté et de sécurité sans doute ». C’est précisément depuis le 11 octobre 2019 que la circulation des personnes et des biens est officiellement suspendue entre le Cameroun et son voisin.

La pandémie de coronavirus a décidé le Gabon et le Cameroun à imiter leur voisin en fermant à leur tour leurs frontières. Mais à la différence du pays de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, ils autorisent, sous réserve des résultats des tests imposés à tous, la circulation de véhicules transportant des vivres ou le personnel médical.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes